Contribution de
Laetitia_Rbl
Mon travail   sexo-psycho  

7 choses que j'aurai voulu savoir avant de devenir journaliste

J'adore mon métier. Je l'aime passionnément. Mais parfois, il n'est pas le plus simple.

7 choses que j'aurai voulu savoir avant de devenir journaliste © DR
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez1
Je m'abonne

J'en ai déjà parlé par ici. Dans la vraie vie, je suis journaliste. Et c'est tout simplement génial, j'adore ce que je fais et je ne m'imagine pas faire autre chose. Mais il y a quand même des choses que j'aurai voulu savoir avant… Positives comme négatives !

1. Devenir journaliste, ça prend du temps. Celui des études, celui du stage, celui de se faire un nom dans la profession… Mieux vaut être patiente !

2. Être journaliste, ça demande du culot. L'ancienne timide que je suis ne se reconnaîtrait probablement pas. Moi qui avais peur de décrocher un téléphone ou de parler aux gens, les choses ont bien changé. Et tant mieux !

3. Être journaliste, ce n'est pas facile. Surtout pour une femme ! "Vous êtes la secrétaire ?", "Vous êtes l'assistante ?". Non non, je suis la patronne.

4. Être journaliste, ce n'est pas facile (bis). Surtout quand on est jeune… Et qu'on a l'air encore plus jeune. Régulièrement, on me prend encore pour la stagiaire, et les gens ont du mal à me prendre au sérieux.

5. Avoir la carte de presse, c'est une galère. Surtout quand tu n'as pas de rédaction fixe et que tu enchaînes les piges.

6. Être un journaliste, ça demande des sacrifices. Des heures de sommeil, des soirées avec les copains, des événements avec la famille. Parce que l'actualité n'attend pas !

7. Être un journaliste, ça demande d'être un couteau suisse. Il faut savoir écrire, faire des photos, de la vidéo, du montage, poser sa voix, faire de la radio, et surtout parler de tout et n'importe quel domaine.

>> Et vous, qu'auriez-vous souhaité savoir sur votre métier avant de le pratiquer ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
Anonyme - 25/09 à 09:58

Que ça payait à peine de quoi manger. Que quand tu es pigiste, tu es complètement isolé. Qu'il y a beaucoup de rédactions qui refusent de te payer en salaire avec bulletins de paie. Et que quand tu travailles pour la presse écrite ou le web, tu ne sors pas très souvent du bureau.

Signaler un abus
Commentaire(s) : 1