Contribution de
LaraClette
sexo-psycho  

A New-York, les hommes peuvent légalement se palucher dans la rue

Des cabines téléphoniques se refont une beauté en accueillant des hommes en quête de plaisir solitaire.

A New-York, les hommes peuvent légalement se palucher dans la rue © Hot Octopuss
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Nos bonnes vieilles cabines téléphoniques abandonnées pourraient bien retrouver une nouvelle jeunesse. En tout cas, si on s'inspirait de cette idée (bandante pour certains) qu'a mis en place la société Hot Octopuss à New-York. Spécialisée dans les sex-toys, cette société a décidé d'installer un espace dédié à la masturbation masculine en pleine rue. Cette cabine privée, appelée "Guy-Fi", est gratuite et équipée d'un ordinateur connecté à internet. Et surtout, connecté à une base de données de films porno pour adultes. Tout le confort y est, avec une chaise pliante pour réfléchir au sens de la vie en toute intimité. Sans compter bien sûr les milliers de personnes qui circulent chaque jour dans les allées new-yorkaises.

"Il est très important pour nous que les hommes s’occupent d’eux-mêmes et restent en bonne santé, pour pouvoir se concentrer sur les tâches qu’ils doivent effectuer", justifie Adam Lewis, tête pensante du projet, interrogé par le site helloU. "Faire une pause loin du bureau est important. On ne peut nier qu’un travail à temps plein, surtout à Manhattan, peut être éprouvant, à la fois pour le corps et l’esprit." Et d'ajouter : "Près de 39% des New-Yorkais s'apaisent seuls sur leur lieu de travail pour calmer leur stress", d'après un sondage de Time Survey.

Une idée pas du goût de tout le monde

Si cette invention de génie a su trouver son public (une centaine de participants le jour de l'inauguration), elle n'a pas mais alors pas du tout plu à certains New-Yorkais. Les cabines obsolètes étaient censées être reconverties en point d'accès à Internet pour réduire la fracture numérique, grâce au projet LinkNYC. Les riverains de la rue où est installée la cabine Guy-Fi se sont plaints de cette nouvelle activité en bas de leur fenêtre. D'autres ont exprimé leur mécontentement sur Twitter.

Oh mon dieu c'est dégoûtant. Si vous lisez ça, ne googlez pas. Je ne retournerai jamais à New-York

J'ai tellement de choses à dire à propos de ces cabines mais je vais me taire pour l'instant #vousvousfoutezdemoi

J'ai tellement de problème avec ce #GuyFi que 140 caractères ne sont pas suffisant pour exprimer mes sentiments profonds de rage

Qu'elle plaise ou pas, cette iniative a en tout cas eu le mérite de créer un bon coup de com' pour la marque de sex toys qui n'aura jamais autant fait parler d'elle.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0