Contribution de
laura75
sexo-psycho  

After party : y a le feu dans mon estomac !

Sympa, cette soirée bien arrosée... mais pas moyen de fermer l'oeil, je brûle de l'intérieur ! Quelqu'un aurait un truc pour me débarrasser des ces brûlures d'estomac qui me gâchent la vie (et la nuit) ?

After party : y a le feu dans mon estomac !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Sympa, cette soirée bien arrosée... mais pas moyen de fermer l'oeil, je brûle de l'intérieur ! Quelqu'un aurait un truc pour me débarrasser des ces brûlures d'estomac qui me gâchent la vie (et la nuit) ?

- Pourquoi ça brûle ?

Parce qu'il y a un trop d'acidité dans notre estomac et que ça agresse nos muqueuses. Si, en plus, le sphincter de notre oesophage ne s'ouvre pas au bon moment, les brûlures acides peuvent remonter jusque dans la gorge, voire la bouche. Un problème qui porte un nom aussi sexy que ses symptômes : le reflux gastro-oesophagien (RGO).

En général, on doit ces brûlures à un repas trop gras ou trop copieux : notre estomac doit sécréter plus d'acides pour bien digérer, et ça se sent !

Mais certains aliments diététiquement corrects ont aussi le don d'augmenter l'acidité gastrique : jus d'orange ou de pamplemousse, thé, menthe, tomate, épices... A limiter si on constate un lien de cause à effet. Et comme souvent, le stress, l'alcool ou le tabac n'arrangent pas les choses.

 

- J'avale quoi pour éteindre le feu ?

Pas la peine de souffrir en silence ! Pour se soulager illico si ça nous brûle une fois de temps en temps, on pense à stocker un antiacide (type Maalox ou Gaviscon) dans notre sac à main ou notre armoire à pharmacie : il agit mécaniquement en neutralisant l'acidité et en tapissant la muqueuse de l'estomac.

Si ça nous arrive plus régulièrement (au moins 1 fois par semaine), on peut demander au pharmacien un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) vendu sans ordonnance (Pantozol Control ou Mopralpro).

Ces médicaments, plus efficaces sur le long terme, agissent en bloquant la pompe qui libère les sécrétions acides. Du coup, il leur faut en moyenne 24h pour nous soulager.

Alors on n'hésite pas à avaler un comprimé un peu avant une grosse fiesta et à continuer le traitement pendant au moins 2 ou 3 jours.

- Quand est-ce que j'appelle les pompiers ?

Si les IPP ne nous soulagent pas au bout de quelques jours ou que ces symptômes gênants nous arrivent plus d'une fois par semaine, mieux vaut filer voir notre généraliste ou mieux, un gastro-entérologue (c'est lui le pompier de service en cas de brûlures d'estomac).

Il pourra nous prescrire un traitement de fond et nous donner quelques conseils : oublier les fringues trop serrées, éviter de se coucher tout de suite après manger... Avec ces petites astuces, votre estomac vous remerciera !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0