Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Animal Kingdom

Le premier long métrage d'un australien nous emmène visiter les bas-fonds d'une étonnante famille de criminels.

Animal Kingdom
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pourquoi y aller ?

Parce qu'on va découvrir Jacki Weaver, la grande dame du cinéma australien, sous les traits d'une diabolique mère de famille.

À cause des critiques unanimes qui nous viennent de l'autre côté de l'Atlantique : " électrisant ", " génial ", " passionnant ".

En plus, Animal kingdom a remporté le festival du film de Sundance 2010, qui a révélé au grand public des réalisateurs indépendants comme Jim Jarmush ou Quentin Tarentino.

 

 

Parce que Melbourne y est un personnage à part entière. David Michôd, le réalisateur a voulu montrer la ville dans toute sa complexité, des banlieues tranquilles aux quartiers industriels délabrés. On ne regardera plus l'Australie comme avant.

Pour l'histoire, hyper rythmée, qui donne un coup de jeune au film noir.

Ça parle de quoi ?

Une rue anonyme dans la banlieue de Melbourne. C'est là que vit la famille Cody. Profession : criminels. L'irruption parmi eux de Joshua, un neveu éloigné, offre à la police le moyen de les infiltrer. Il ne reste plus à Joshua qu'à choisir son camp...

Une infiltration de David MichôdAvec James Frecheville, Guy Pearce, Joel EdgertonSortie le 27 avril 2011

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0