Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Au secours, je ronfle !

Quand c'est chéri qui s'y met, on n'hésite pas à l'envoyer dormir sur le canapé. Et quand c'est nous, on fait quoi ?

Au secours, je ronfle !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

1. Je trouve la bonne position pour dormir

A priori, dormir sur le dos, c'est la pire des positions (l'air passe moins bien dans la gorge et le nez, du coup ça fait vibrer les tissus). Mais pas toujours facile de s'en empêcher ! Si vraiment on n'arrive pas à dormir sur le côté, on peut surélever légèrement notre oreiller ou en acheter un spécial "antironflement" (avec une forme ergonomique pour avoir la tête légèrement en arrière). Ca aide à dégager les voies respiratoires et à éviter les grognements de notre chéri énervé.

2. J'arrête la clope

La cigarette, et notamment la nicotine qu'il y a dedans, enflamme les muqueuses au niveau des voies respiratoires et détend le pharynx. Résultat : on respire moins bien et on émet des bruits pas sexy. Mais patience, il faut au moins un bon mois sans clope pour retrouver des nuits silencieuses ! Et si on n'arrive pas à arrêter pour de bon, on oublie au moins celles du soir, juste avant de se coucher...

3. J'évite de finir pompette

On l'a toutes remarqué : on ronfle plus après une soirée bien arrosée. Normal, l'alcool entraîne une perte de tonus au niveau de la gorge. Avec des tissus et des muscles tout flagadas, l'air passe moins bien, d'où les petits bruits si agaçants pour bibi. Alors, passé une certaine heure, on se met à l'eau (ou au jus de fruits) !

 

4. J'adopte un humidificateur d'air

Grosso modo, ça a le même effet que les sprays au goût dégueu qu'on trouve en pharmacie, à se vaporiser dans le nez et la bouche.

Le but : humidifier le pharynx pour fluidifier les mucosités qui stagnent, et dégager du même coup la respiration. Utile par exemple quand on ronfle à cause d'un gros rhume. En plus, on peut y verser quelques gouttes d'huiles essentielles pour faire un bon dodo !

5. Je file voir un ORL

Si rien n'y fait et qu'on a tendance à ronfler toutes les nuits, direction l'ORL pour voir à quoi ça peut être dû (ça peut venir du nez, de la langue...) et ce qu'il peut y faire : il existe des petites opérations bénignes qui peuvent nous débarrasser définitivement du problème.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0