Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Au top de ma forme, même pendant mes règles !

Avant et pendant mes règles, c'est un festival : maux de ventre, migraines, ballonnements... c'est sûr, je suis victime du SPM (le syndrome prémenstruel). Mais qui a dit que j'étais obligée de souffrir ? Toutes les solutions pour me soulager !

Au top de ma forme, même pendant mes règles !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Avant et pendant mes règles, c'est un festival : maux de ventre, migraines, ballonnements... c'est sûr, je suis victime du SPM (le syndrome prémenstruel). Mais qui a dit que j'étais obligée de souffrir ?

Toutes les solutions pour me soulager !

J'ai des maux de ventre qui me plient en deux

Des douleurs dans le bas ventre et des crampes qui nous plient en deux : c'est l'un des symptômes les plus fréquents au moment des règles.Premier réflexe : on mise sur des antalgiques (à base de paracétamol) ou des antispasmodiques (comme le Spasfon®) pour nous soulager. Mais on pense aussi aux rituels cocooning qui ont fait leurs preuves : le bain chaud ou encore la traditionnelle bouillote posée sur le ventre (la chaleur décontracte le muscle utérin et atténue les douleurs). Et sur le même principe que la bouillote mais en plus pratique pour sortir, on teste les patchs chauffants Vania à appliquer sur la culotte.

J'ai la migraine (et pas juste quand mon chéri veut un peu d'action)

Quand on a systématiquement mal au crâne pendant cette période, c'est qu'on fait peut-être des "migraines cataméniales", spécifiques aux règles.En cas de maux de tête, on n'hésite pas à prendre de l'ibuprofène ou du paracétamol et si ça ne suffit pas, on en parle à notre généraliste ou notre gynéco. Il peut nous prescrire un médicament contre la migraine (des triptans) ou s'il s'agit bien de migraines cataméniales, un traitement hormonal préventif à base d'œstrogènes (sous forme de patch à se coller sur les fesses quelques jours avant nos règles).

Je me sens gonflée comme un bibendum

Pas étonnant, nos hormones s'affolent et les œstrogènes favorisent la rétention d'eau. Résultat : vive la sensation de jambes lourdes... Mais on peut aussi avoir l'impression que nos seins ont gonflé ! Pour dégonfler, on peut prendre des diurétiques sous forme de comprimés ou d'infusions de plantes (queues de cerises, cassis, pissenlit...). Mais aussi utiliser l'huile d'onagre, bourrée de vitamine E et connue pour réduire les inflammations, en massage ou sous forme de gélules (en pharmacie).

J'ai le moral dans les chaussettes

Ce n'est pas une légende inventée par des machos : les variations hormonales peuvent vraiment jouer sur notre humeur.Rien de tel qu'une cure de magnésium pour réguler notre humeur et limiter le stress. On en trouve sous forme de complément alimentaire (souvent combiné à la vitamine B6), à avaler pendant une dizaine de jours avant et pendant les règles. On n'oublie pas non plus de choisir des eaux riches en magnésium type Donat, Rozana ou Hépar.

Je pense aussi :

- A prendre la pilule (si ce n'est pas déjà le cas) : les fluctuations hormonales jouent un rôle important dans le SPM. Les pilules oestroprogestatives bloquent l'ovulation, empêchent la sécrétion d'œstrogènes et rétablissent notre équilibre hormonal. Du coup, elles font souvent disparaître les symptômes qui nous gâchent la vie.- A faire une cure de calcium : des études ont montré que celles qui consomment peu de laitages souffrent davantage du SPM que les autres. Alors à nous le lait, les fromages, les yaourts... On en avale au moins 4 portions par jour si on veut constater un effet !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0