Contribution de
zimmerova
Culture   Ma ville préférée  

Barcelone, Olé, Ola !

La ville caliente aux mille et un palmiers !

Barcelone, Olé, Ola ! © Charlotte Zimmerova
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Avec mon amoureux Maxime, nous sommes partis quelques jours à Barcelone. C'était une ville qui avait l'air chaleureuse et toujours en mouvement. En quelques clics, on trouve notre hôtel et nos vols. 

Il faut moins de 2h d'avion pour y arriver, et l'hôtel se trouve à 20 minutes de l'aéroport. Quand nous arrivons, aucune déception ! Un hôtel magnifique avec une salle de sport, un hammam, un sauna, une piscine sur le toit et une vue imprenable. La chambre elle aussi est telle qu'on l'imaginait ; sobre, épurée et classe. Pas loin, il y a un grand centre commercial, comme il est presque 23h et que nous n'avons pas encore mangé, on décide d'y faire un tour, on mange Burger King ( pas très espagnol certes, mais en France on en trouve pas énormémement !).

Le lendemain, on prévoit de se rendre en métro à la Sagrada Familia, grande basilique très réputée. On la contemple seulement car la queue de visiteurs est juste énoooorme. Pas loin, on remarque quelques gros bus rouges à deux étages, qui disent faire plusieurs circuits touristiques. On peut descendre d'un bus et remonter dans le prochain à chaque arrêt. Quelques minutes de réflexion s'imposent et on se lance dans l'aventure. 

Premier arrêt : Gracia, un petit quartier où nous n'avons pas su (ou pas vu) ce qu'il y avait à visiter, mais nous en avons profité pour faire des petites courses.

Deuxième arrêt : le Parc Guell, construit par le célèbre Gaudi. Il y a une partie payante et une partie gratuite. Nous décidons de ne faire que la gratuite et de prendre en photo la payante (c'est celle où il y avait le plus de monuments). C'est un parc splendide avec beaucoup de végétations et beaucoup de couleurs chaudes ( surtout du orange ). Des ponts et des reliefs en toit sont construits en sorte de pierres oranges. Il y a des chanteurs et des musiciens par ci par là. Il y règne une ambiance très agréable. 

Quelques photos plus tard, on s'installe dans un restaurant à quelques mètres du parc, on y mange les célèbres tapas, des petits plats espagnols qu'on peut manger en entrée ou qu'on peut partager à plusieurs. Au menu : tortilla, burritos et calamar grillé.

Ah j'oubliais, on a bu un mojito aussi ! Après ça, on remonte dans le bus et on descend dans un autre petit quartier. On entre dans une église, on brûle un cierge, on marche un peu, et on repart. Là aussi, rien de fou, mais une jolie place. Pareil pour l'arrêt qui a suivi, il y avait un parc à visiter mais, pas de bol, il fermait à 16h.

Arrêt suivant : le stade de football de Barcelone ( ou l'arrêt préféré de mon chéri ). Visite du musée et du stade, plus ou moins intéressant pour moi mais bon, il faut bien faire plaisir à bibi ! 

Après ce grand voyage, on retourne à peu près au point de départ : place Catalunya. Pas loin se trouve La Rambla, un quartier très touristique avec beaucoup de restaurants et de magasins. On descend jusqu'au port pour voir la mer.

Parmis tous les restaurants, on en choisit un, on mange des tapas et une paëlla ( il fallait bien ! ) et on nous amène chacun 1L de Sangria ! Comment vous dire... Nous étions un peu pompettes après les avoir vidées, mais c'était rigolo. Enfin quoique, ça m'a un peu dégoûté. Bref, rentrés, hammam, pyajama, dodo.

Le lendemain, on dédie la journée au shoping ! On prend un bus qui nous amène à la Roca village, un endroit où les magasins sont détaxés, ou à prix d'usine, appelez ça comme vous voudrez. Chéri chéri fait plein d'affaires, mais moi non, je trouve ça encore trop cher pour ce que c'est, et je n'ai pas le réel coup de coeur vous voyez ? ( Même si j'ai failli acheter un sac Mickael Kors... ). On rentre en fin d'après-midi et là, je trouve enfin mon bonheur chez Springfield. Une boutique du style Pull and Bear ou Stradivarius ou.. Voilà quoi. Sauf que dedans, tout est trop beau, j'avais envie de tout acheter ! Ils ont des motifs magnifiques et très colorés, qui font vraiment penser à l'Espagne. 

Troisième et dernier jour : le jour du farniente ! Enfin plus ou moins. Le matin, on tente la piscine. Chaque jour il fait super beau et plutôt lourd, mais il n'y a pas encore assez de degrés pour que l'eau chauffe. Du coup, c'était un peu dur de rentrer dedans, mais on avait pas le choix, photos obligent ! 

En fin de matinée, direction la playa, mais la vraie cette fois. Là aussi, l'eau est beaucoup trop froide mais chéri fait son fou, il met les pieds dans l'eau ! Jolies photos à faire et merveille pour les yeux. Evidemment ça change de la campagne du nord de la France...

Ensuite, promenade vers le quartier gothique, Las Ramblas, le marcher de La Boqueria ( magnifique d'ailleurs, que des produits frais ). Ce soir là, il y avait un match de foot très important : Barcelone-Bayern. Amour étant un grand fan, on s'était dit qu'on irait dans un bar regarder le match à la télé et se mettre dans l'ambiance ( parce que les places pour aller au match, ça coûtait presque un bras ). Sauf que ! Tatatataaam ! Par pur hasard, et aussi parce que je ne sais pas m'orienter, je descends des escaliers en pensant rejoindre le métro. A la place, on tombe dans un office de tourisme. Sur une pancarte, on voit qu'il y a des places à 99€ ( les moins chères). On se renseigne, et en fait il n'y en a plus. Cependant, il en reste à 138€. La dame regarde si elle peut trouver 2 places côte à côte et miracle, elle trouve ! Amour devient fou et les achète sur le champ ! Voilà comment, moi qui déteste le foot, je me suis retrouvée assise avec 95 000 fans de foot qui hurlaient et chantaient autour des joueurs. Mais ce serait vous mentir de dire que c'était nul. J'ai trouvé ça super cool en fait ! C'est une ambiance de folie, j'ai même crié quand Messi et Neymar ont marqué ( oui, je me la pète ).

Il faut juste savoir que les espagnols ont des horaires très différents de nous, les français. A 23h30, tous les restos sont fermés, on a du se résigner à manger dans le seul kebab miteux ouvert aux alentours. C'était dégueulasse mais bon, il fallait bien une touche négative.

Lendemain matin, dur retour en France mais merveilleux souvenirs en tête, merveilleuses photos dans l'iphone, et merveilleuses vacances en amoureux. Courtes, mais bien chargées en émotion et en découvertes.

Le soir, petit resto encore, puis

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0