Contribution de
jadefromparis
Ma ville préférée  

Barcelone, pour revivre notre premier week-end à deux !

Il y a deux ans, nous nous rendions pour la première à Barcelone. On a beaucoup mangé, beaucoup gambadé, j'ai eu des ampoules sous les deux pieds... Mais on aimerait bien y retourner !

Barcelone, pour revivre notre premier week-end à deux ! © Jade Olivier
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez1
Je m'abonne

Ô Barcelona... Ses rues pavées, son mélange de cultures, ses petits bistrots remplis de retraités espagnols. Il y a bientôt deux ans, j'ai offert à ma moitié une escapade de quelques jours à Barcelone. Qui eût cru qu'une ville si proche de la nôtre nous déconnecterait autant de nos petits tracas et contrariétés, tout en nous rapprochant un peu plus ? Et s'il fallait se souvenir des belles choses, ce serait...

- les pauses goûter constituées d'un kilo de cerises bien mûres et de pêches achetées à la Boqueria, les noyaux jetés par la fenêtre en n'espérant toucher personne.

- le Parc Güell visitée sous l'orage, mes cheveux droit sur ma tête à chaque coup de tonnerre, ma jupe blanche teintée de boue car traînée sur un banc trempée (mais siii, avec le recul, c'est drôle).

- les longues balades dans le quartier gothique, avec des pansements anti-ampoules cette fois-ci.

- ma recherche du bistrot El Xampañet (une éternité), ces deux policiers sceptiques à qui j'ai demandé mon chemin deux fois en l'espace de deux heures.

- les tapas de chez Lonja de Tapas, notre abandon à trouver El Xampañet ce soir-là.

- la paëlla de Can Majo, ses petites écrevisses au bord de la mer, ses serveurs souriants qui tentent de nous parler en français.

- les pichets de sangria de l'Absinta Bar, ses plateaux de charcuterie aussi.

- la brise marine, si agréable au printemps et en été, qui donne envie d'y rester pour toujours.

- la Sagrada Familia observée de derrière (le meilleur spot), sans ticket ni file d'attente et libres comme l'air.

- les bombas et patatas bravas pour seul dîner, mes papilles qui frémissent à l'idée d'en croquer.

- les fous rires, la perte si agréables de nos repères, les coups de soleil aussi.

- et la hâte d'y retourner main dans la main, bien sûr.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
neuzacorreia - 07/05 à 11:07

magnifique wuuuoooowwww

Signaler un abus
Commentaire(s) : 1