Contribution de
tracy_madar
Culture   Ecrans  

Bel Ami

Après avoir joué le sage vampire dans Twilight, Robert Pattinson sera ici un Don Juan passionné aux côtés de trois femmes célèbres...

Bel Ami © StudioCanal
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pourquoi y aller ?

Parce que le plus craquant des vampires de ce siècle a le rôle-titre.

Robert Pattinson sera loin de son sage personnage dans Twilight car il incarne dans ce film Georges Duroy un jeune arriviste prêt à user de tout (surtout de son charme) pour grimper dans l'échelle sociale.

Une chose est sûre : le torturé Edward Cullen a bel et bien disparu pour laisser place à un séducteur dépassant Don Juan.

Parce qu'il devra séduire trois femmes, ce que tout acteur envierait :

Uma Thurman la célèbre Kill Bill (Madeleine), Kristin Scott Thomas (Virginie) et Christina Ricci (Clotilde). Elles joueront chacune un caractère féminin bien différent. La première est mariée à son meilleur ami, la seconde est très pieuse et la dernière partage son lit lorsque son mari est en voyage.

Un trio plus âgé auquel le jeune homme donne la réplique et même bien plus... Pour preuve, le film pourrait bien être interdit au moins de 12 ans.

 

Parce qu'il s'agit de l'adaptation américaine de l'œuvre de Maupassant, un des plus grands romancier français.

La France a ses trésors, celui-ci en est un. Paru en 1885, l'histoire se passe dans le Paris du XIXème siècle, l'occasion de faire un retour dans le passé. Le réalisateur Declan Donnellan a d'ailleurs choisi de tourner à l'autre bout de l'Europe, à Budapest pour donner l'illusion de se retrouver dans l'ancien Paris.

Ca parle de quoi ?

L'ascension sociale de Georges Duroy, un homme arriviste et séducteur, employé au bureau des chemins de fer du Nord qui parvient au sommet de la pyramide sociale parisienne grâce à ses trois maîtresses et à la collusion entre la finance, la presse et la politique.

Bel AmiUn roman moderne de Declan DonnelanAvec Robert Pattinson, Uma Thurman, Kristin Scott ThomasSortie le 31 décembre 2012

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0