Contribution de
solene_duclos
Culture   Evasion  

Brésil : ma rencontre avec une Indienne

8 000 kilomètres et un océan nous séparent d'elle, de son histoire, de sa culture et de ses traditions. Pourtant, quelques minutes suffisent pour que Nitinauã nous ouvre sa maison et son coeur... Rencontre avec une Indienne Pataxos au coeur de la Réserve Da Jaqueira dans l'état de Bahia au Brésil.

Brésil : ma rencontre avec une Indienne
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

A notre arrivée à la réserve Da Jaqueira, deux jeunes hommes (et une dizaine de moustiques) nous accueillent à l'entrée. Une petite marche dans la forêt est nécessaire pour rejoindre les premières habitations cachées dans la végétation. Nitinaua se tient sous la tente principale qui, en temps normal, héberge les réunions du village et les cérémonies religieuses... Elle nous raconte son histoire et sa vie, à des années lumières de l'agitation frénétique de Sao Paulo, à des milliards de kilomètres de nos petites vies citadines. Ici, pas de cinés, de centres commerciaux ou de restaurants. Mais comment peut-elle regretter un type de vie qu'elle n'a pas connu ?

Mariée à 14 ans, cette jeune maman (sa petite dernière a 1 an) et jeune mamie organise son quotidien autour de sa famille et de la vie en communauté. Son rôle ? L'éducation de ses 4 filles, la culture des plantes, la confection d'objets artisanaux, les repas... Pendant que les hommes se chargent des travaux "pesants", comme la construction des maisons ou l'agriculture.

Malgré une vie loin des capitales branchées, la tribu a peu à peu succombé au chant des outils modernes. Certaines familles possèdent même un portable.

"A partir du moment où tu as vu un avion, confie Nitinaua, ta vie change"

Plus question aujourd'hui de ne vivre que d'amour et d'eau fraîche : "Nos revenus proviennent du tourisme et de la vente d'objets et de bijoux."Des bijoux, des vêtements et des peintures traditionnels arborés fièrement par Nitinaua :

"Nous avons beaucoup souffert du regard des autres mais aujourd'hui, nous sommes plus que jamais fiers de nos racines."

Loin de l'époque de ses ancêtres, la jeune femme a une toute autre préoccupation : les études. Elle projette d'intégrer l'Université d'Anthropologie. A la rentrée prochaine, ses filles auront le choix : rejoindre une école Pataxos ou un établissement public.

En attendant, l'heure est à la fête ! Les jeunes gens du village souhaitent nous faire une démonstration de leur talent de danseurs...

Happée par l'allégresse des chants Pataxos, je me déhanche comme une vraie Indienne.

Pour parfaire ma technique, il me faudra sans doute revenir... ou acquérir le livre que Nitinaua a écrit à la main. A dévorer (le livre !) sans modération.

 

Photos : A. Campbell et S. Duclos

Un peu d'histoire

Originaires du centre du Brésil (Etat de Goias) les Pataxos étaient jadis un peuple nomade. Descendants de la tribu des Tupi, ils s'installèrent dans l'état de Bahia au début du siècle dernier.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0