Contribution de
HelloPuppy
Mon travail   sexo-psycho  

Ces professionnels qui ne disent pas quand ça ne va pas

Parce qu’il y en a marre de ces patrons qui renvoient leurs employés pour “travail insatisfaisant” sans avoir jamais fourni aucun retour constructif plutôt que de prendre le temps de les former !

Ces professionnels qui ne disent pas quand ça ne va pas © Internet
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Aujourd’hui, je ne vais pas faire défaut à la réputation des Français parce que j’ai décidé de râler. De pousser un coup de gueule (encore un autre, oui, je sais :D) contre les employeurs qui ne savent pas « dire quand ça ne va pas ». Et j’ai eu le cas récemment avec une amie qui vient d’en faire les frais.


Pendant trois mois, elle a rédigé des sujets en tant que freelance pour un annonceur surchargé dont les retours se résumaient à un listing des articles à traiter. Pour finir par s’entendre reprocher de ne pas assez travailler le style et la forme de ses articles. Résultat : elle tombe de haut et se remet totalement en question. Elle se sent humiliée car elle a l’impression d’avoir perdu à un jeu dont elle ne connaissait pas les règles.


Ok, il n’y a pas de fumée sans feu. Les reproches à l’origine de la « rupture » sont rarement complètement injustifiés. En général, le/la principal(e) concerné(e) est conscient de ses torts, mais comme son patron / responsable ne dit rien, il/elle pense naïvement que tout va bien. Jusqu’au jour où il/elle se fait jeter sans ménagement, ni droit à l’excuse.


Mon amie avait remarqué certaines corrections sur le style de ses textes lors des re-lectures, mais elle avait pensé que c’était normal puisque personne ne lui faisait remarquer le contraire. Forcément, quand je constate avec elle que son contact a attendu presque 4 mois avant de faire le point sur le travail de ses nouveaux rédacteurs, je ne peux m’empêcher de me poser la question : lequel des deux a manqué le plus de professionnalisme ? A méditer…


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0