Contribution de
Anna-Ka
Mode   News mode  

Chouette ! Monoprix s’invite au Palais de Tokyo

Si vous êtes du genre à vivre à contre-courant et que vous cherchez des idées de sorties
pour ce début de semaine, vous pourriez trouver votre bonheur à la boutique éphémère Monoprix installée au Palais de Tokyo.

Chouette ! Monoprix s’invite au Palais de Tokyo © José Lévy/Monoprix ©
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Monoprix, c’est un peu la marque outsider que l’on s’arrache toutes ces derniers temps : desprix raisonnables, une qualité qui suit et des collections de plus en plustendance. Force est de reconnaître que si, petite, je trouvais ça limiteringard lorsque ma mère m’y traînait, je ne peux plus m’en passer aujourd’hui.Robes habillées, pulls en cachemire douillets, accessoires bien girly et même LA chemise en jean àmini-pois qui m’accompagne partout depuis six mois. En bref, mon dressing se remplit.

La force de la marque ? C’est de s’associer à descréateurs, le temps de collections limitées super sympas. L’hiver dernier, Monoprixsortait sa gamme de robes de Noël Alexis Mabille (craquage 1) et auprintemps, c’est avec Maison Georgette que l’enseigne a trouvé unecollab’ originale déco+vêtements à base de paillettes et de coussins chats(craquage 2). Aujourd’hui, c’est au tour de José Lévy,architecte-styliste-designer de son état, d’imposer son style avec beaucoup decréativité. Craquage 3 ?

Car ce que je ne vous ai pas encore raconté, c’estl’introduction de cette nouvelle collection. Vous pourrez bien sur la retrouver online et en magasins dès la fin dumois mais en attendant… c’est au Palais de Tokyo que l’aventure nous livre unpeu de piquant. Une boutique éphémère Monoprix a en effet prispossession des lieux ce jeudi 13 novembre et elle y restera jusqu’au 19 !

L’info est tombée comme ça, dans ma boîte mails : une proposition à aller découvrirladite boutique et me familiariser avec la collection José Lévy de façon un peuinédite. (Merci ma carte fidélité).

Et alors ?

Cette initiative « hors les murs » vaut décidémentle coup d’œil tant par son côté éphémère que le dépaysement garanti.Palais de Tokyo oblige, l’ambiance y estdécalée et arty. L’idée est d’ailleurs de s’y rendre comme on irait à uneexposition, évoluant parmi les pièces de la collection José Lévy. Et cesdernières étant plus d’une centaine (vêtements/maison/accessoires), on ne risquepas de s’ennuyer.

La collection se veut donc festive et psychédélique, cequ’elle est indéniablement. En résumé, du motif et de la vie pour pétiller àNoël ! J’ai perçu la chose comme un festival de couleurs, de feuxd’artifice, de planètes et comètes (c’est d’actualité, il paraît).

En revanche, comme je le présageais, cette inspiration Desigualsous ecsta ne m’a pas forcément parlé, à moi qui ne jure que par la sobriété.Mais je vous encourage toutefois à aller y faire un saut. La boutique s’étend surun espace plutôt vaste (500 m2) et elle est cosy à souhait.Accessoirement, j’y ai été très bien accueillie.

Pour les infospratiques, ça se passe par ici :
Palais de Tokyo
13 avenue du Président Wilson
75016 PARIS

Reste à savoir si vous serez séduite plus que moi par cettenouvelle collaboration !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0