Contribution de
FranceClara
sexo-psycho   Santé  

Comment j'ai réussi à arrêter le café.

Parce que boire 8 cafés par jour m'a provoqué un ulcère, il m'a bien fallu trouver une solution...

Comment j'ai réussi à arrêter le café. © Libre, pexels
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Depuis mes années à la fac, j'ai vécu sous perfusion permanente de café, quasiment non-stop. Au réveil, à 10h, le midi, à 16h, au diner, et je passe ceux "en plus" soit disant pour me réveiller. Le café était devenu une drogue pour moi.

En parallèle à ça, j'ai commencé à avoir des douleurs d'estomac. J'ai fini par consulter, l'ulcère était bien là. Je ne sais pas si le café en était la raison, mais il m'a été vivement conseillé d'y mettre un terme (à la clope aussi, mais ça j'ai plus de mal, j'y reviendrai peut être un jour...)

Du coup, il m'a fallu remplacer le café par autre chose, ça a été difficile, mais j'ai fini par réussir.

Le matin.
J'altère entre un bol de chocolat léger, avec un grand verre de jus de pamplemousse pour me réveiller. Ca fonctionne pas mal, le café du matin est celui qui me manque le moins.

A 10h, j'ai presque honte, mais je suis cette personne qui me boit une petite soupe de légume à la machine à café. J'ai testé une fois, ça redonne un coup de peps au milieu de la matinée. Désormais je n'utilise plus la machine à café, mais je ramène mes propres sachets de soupe déshydratée.

A midi, après le déjeuner.
Rien, mais j'essaye de m'aérer, de marcher un peu, de m'oxygéner, et surtout j'ai changé mon alimentation et mange beaucoup plus léger à midi, histoire d'éviter le coup de barre.

A 4h, je me suis mis au thé. Avec un peu de sucre, sinon je trouve ça dégueulasse, mais j'essaye des thés très fruités, et j'adore le rituel.

Après le diner et le soir, des infusions, ça me calme, et m'aide à m'endormir. J'ai même sombré à la verveine, figurez vous que ça détend vraiment.

Voilà !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0