Contribution de
larouquine
sexo-psycho   Mon couple  

Cours de Strip Tease, l'art de l'effeuillage

Prendre un cours de strip tease m'a semblé être une bonne idée le jour où "mon adorable chéri" (ordure de mec) m'a demandé de lui en faire un. J'ai refusé net, coupant cours à la conversation. Je me voyais déjà avec mes bourrelets, la lumière ikéa tamisée, la sono qui ne marche pas et ma braguette qui reste coincée à tenter d'être sexy pour lui... Rendez vous fut donc pris rapidement.

Cours de Strip Tease, l'art de l'effeuillage
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

On me demande de venir en tailleur jupe, chemisier, talon et mon double ensemble de lingerie (un qu'on enlève, l'autre qu'on garde, il s'agirait quand même pas de se retrouver nue devant tout le monde). Et je prends un porte-jarretelles pour faire la totale ? Mieux vaut éviter qu'on me dit dans l'oreillette,

le porte-jarretelles c'est bien joli, mais au moment de l'enlever c'est toujours trèèès compliqué.

Des chaises sont disposées devant la glace murale. Je me dis que je vais peut-être enfin comprendre le potentiel érotique d'une chaise. Le professeur, une femme belle et bien faite (il faudra lutter trois minutes pour ne pas la considérer comme une ennemie mais comme une alliée) branche la musique et nous montre comment enlever la veste dans un premier temps. Nous sommes toutes un peu gauches et intimidées, mais allons-y déhanchons nous ! Je me concentre pour à la fois rester sensuelle, sourire et danser. Ah, et me déshabiller aussi. Pour la jupe, c'est simple, ça glisse tout seul le long des jambes si l'on a la chance de ne pas avoir des cuissots comme les miens, sinon on l'aide un peu à disparaître. Le soutien gorge se dégrafe à une main, les bretelles descendent élégamment sur les bras. "Ce n'était pas si compliqué" je dis à ma copine avec un clin d'œil.

Elle me répond l'air un peu méprisant "C'est pas terminé, il te reste la culotte".

En effet, mon string est toujours bien en place.Pour la touche finale, on apprend à se la jouer Sharon Stone sur une chaise avec un croisé/ décroisé de jambes puis retirage de culotte. J'apprends qu'on va maintenant refaire la chorégraphie entière plusieurs fois pour ne pas oublier l'enchaînement du strip-tease."Ah, ça, je ne l'ai pas oublié l'enchaînement tellement j'étais concentrée" je dis en fayotant. "Justement, il s'agit de ne pas avoir l'air concentré mais naturel et sexy" me répond-on gentiment. Soit. Les conseils en tout genre fusent, le maquillage, la coiffure, la musique, les sous-vêtements, en vraie pro, notre professeur ne nous laisse pas en reste.

Je ressors de là lessivée, la musique de Britney Spears en tête.

En arrivant à la maison, j'applique méthodiquement toutes les consignes qu'on m'a données en attendant l'homme. Dès son retour, je l'assois sur une chaise et me déhanche en musique devant lui : il est bouchée bée.

Il plane, on dirait qu'il est stone, et moi je suis sa Sharon.

Plus d'infos :

Art Strip World01 43 99 20 01À partir de 20 euros pour 1h30. Plus de formules et d'informations sur http://www.artstrip-world.com

Claire Béquart

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0