Contribution de
Léonie_D
Maman   sexo-psycho  

Des infusions pour apaiser les petits maux

Déchiffrer les pleurs de son bébé est un questionnement perpétuel. Et si parfois, on en comprend aisément la cause, il arrive en revanche à d’autres moments de sécher un peu. Pas de panique cependant : il se pourrait bien que ce soit plus simple qu’il n’y paraisse.

Des infusions pour apaiser les petits maux © Anne Geddes ©
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Très souvent, les cris déchirants à répétition sont liés à un sommeil agité ou à de petits problèmes de digestion, et notamment des coliques. Il est bien sur recommandé de placer une bouillotte tiède sur le ventre du nourrisson, mais pas que ! Au programme, des remèdes de grand-mère et parmi eux, la tisane. 

Les mamans ont tendance à hésiter avant de donner ce genre de breuvage aux plus jeunes et pour cause : dans l’imaginaire collectif, la tisane est souvent liée au bien-être et à la relaxation de l’adulte. Qu’en est-il alors de l’enfant ? Et que faut-il ne surtout pas faire ?

- Les meilleures tisanes pour les petits sont celles à base de fenouil, camomille et verveine car elles favorisent la digestion et agissent directement sur les douleurs liées aux coliques.

- Si votre bébé crie trop ou ne parvient pas à s’endormir paisiblement, vous pouvez lui donner des infusions à la fleur d’oranger ou au tilleul : ces plantes impliquent la décontraction et favorisent l’endormissement.

- Les doses à donner à un nourrisson doivent être minimes : le mieux, après avoir fait bouillir de l’eau, est de comparer avec vos propres infusions et de diviser (au moins) le mélange par deux. 

 

Votre bébé ne doit pas boire trop chaud.  Optez pour 37 degrés maximum.

- On choisit de donner tisanes et infusions après le biberon, afin que le bébé ait le ventre plein, et seulement si besoin. Une cure n’est pas nécessaire et, dans tous les cas, ne doit pas être envisagée sans l’avis d’un médecin.

- Il faut veiller enfin à ce que l’enfant ne boive jamais théine ni caféine. Il est, de plus, fortement déconseillé de sucrer les infusions.

 

Tous ces conseils faciles à réaliser sont d’origine naturelle et permettent la plupart du temps des guérir les petits maux pour le plus grand confort des mamans ! Il est préférable toutefois d’attendre que votre bébé atteigne un mois avant d’essayer ces remèdes miracles. Et si les pleurs persistent de manière trop fréquente et anormale, veillez à consulter votre pédiatre qui sera plus à même de vous indiquer la marche à suivre. 

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0