Contribution de
Léonie_D
Culture   Lifestyle  

Des tatoueurs parisiens à ne pas manquer

Envie d’un tatouage ? Je vous livre mes bonnes adresses parisiennes pour être certaine d’être entre de bonnes mains.

Des tatoueurs parisiens à ne pas manquer © Bleu Noir
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Jadis considéré comme de mauvais goût, le tatouage estaujourd’hui tendance : on l’évoque dans les expos, on l’observe surnos voisins de métro, on en parle dans des reportages TV... C’est dire s’ilfait couler de l’encre. Même notre petite sœur a passé le cap et on luienvierait presque son signe « infini » au poignet (j’ai bien ditpresque). Ceci étant, il reste un « phénomène de mode » à ne pasprendre à la légère. Comprendre par là que lorsque votre petite robe endentelle sera dépassée, vous pourrez la balancer. Votre tatouage, non. En vrai,il s’agit d’une décision irréversible (le laser, ça coûte un bras et laissequelques cicatrices) qui vous accompagnera tout au long de votre existence. Alors ok, on le sait bien que Nicolas, rencontré il ya deux semaines, est l’homme de votre vie. Mais au cas où, on évitera quandmême de se faire tatouer son prénom sur l’avant-bras.

Vous avez pris votre décision ? Cool. Mais du coup, sepose le problème du choix du tatoueur, de la thématique de votre tatouage, del’hygiène. Autant de questions à prendre en compte avant le grand saut. Parceque même si ça a l’air rock n’roll comme ça, cette petite boutique au fond del’impasse, dont le néon qui grésille indique tatoos, n’est sans doute pasl’idée du siècle.

Pour faire simple, un bon tatoueur ne vous tatouera pas aumoment même où vous rentrerez dans sa boutique : il prendra le temps dedévelopper votre projet, de vous écouter, et après versement des arrhes, vousfixera un rendez-vous.

Il faut aussi prendre à garde à ne pas être en mode radin.Libre à vous de faire des économies sur vos fringues, mais moins sur quelquechose d’aussi définitif. Or le matos et le temps passé à réaliser votretatouage, c’est de l’argent ! Un tatouage en dessous de 100 euros, c’est suspect,sachez-le. Il faut donc privilégier à la fois les compétences du tatoueur et laqualité de l’encre. Pas étonnant que j’aie mis 10 ans avant de me décider àfaire le mien.

Mais enfin, si vous voilà prête à affronter les petitesaiguilles, ces trois adresses devraient vous combler :

Tin-Tin :37 rue de Douai, Paris 9ème
On ne présent plus Tin-Tin, autodidacte de talent. Il est LAréférence parisienne dans le domaine, celui qui a formé les meilleurs tatoueursde la capitale au fil des ans et tatoué un nombre considérable de stars. Fortde son succès, il collabore aujourd’hui pour l’exposition Tatoueurs Tatouésau musée du Quai Branly et continue d’officier dans son salon de Pigalle avecd’autres tatoueurs de renom. Le lieu est le repère du rock vintage et met de suite à l’aise. On s’y écouterait bien un vieuxvinyle, tiens. Si vous voulez un tatouage de Tin-Tin himself, au premier étage de l’établissement, préférez une pièceconséquente et originale, à forte tendance japonisante.
http://www.tin-tin-tattoos.com/

Bleu Noir :25 rue Durantin, Paris 18ème
Bleu Noir, c’est la garantie de l’originalité et d’untatouage tout en précision et en détails. Le salon, qui fait également officede galerie avec des expositions temporaires régulières (n’oubliez pas d’aller yjeter un coup d’œil !), propose des ouvrages uniques (en bleu et noir,donc) et des visuels hyper travaillés. Mandalas, animaux, cartoon, lettrages… Chaquemembre de l’équipe a son propre style mais le même goût pour la perfection. Etc’est réussi : les dégradés sont sublimes et les tracés réalisés avecfinesse. Le résultat ne vous décevra pas. 
http://bleunoirtattoo.com/

Alessio Pariggiano :rue Notre Dame de Nazareh, Paris 3ème
Salon tout récent (l’ouverture date de 2014), il n’en estpas moins attrayant. Dans un cadre un peu baroque façon boudoir, le tatoueurd’origine italienne présente à ses clients des dessins graphiques et unehygiène irréprochable. Son book est plutôt impressionnant. Il s’adaptefacilement à tous les styles mais ne manque pas d’y ajouter une petite touchepersonnelle : celle qui fera de votre tatouage une pièce élégante. Cerisesur le gâteau, le salon fait également les piercings et il les fait bien !
http://www.alessiopariggiano.com/


Ah, j’oubliais…
- Oui, la douleur est amplement supportable. D’autant plusque se faire tatouer est un choix perso.
- Non, le tatoueur ne va pas vous louper. En plus, il existeun truc génial : les retouches.
- Non, votre tatouage ne va pas disparaître lorsque vousvous laverez.
- Non, ça ne vous fera pas mal si un jour vous devez passerune IRM.

Alors, rassurée ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0