Contribution de
ariane_dollfus
Culture   Ecrans  

Dirty diaries

Douze réalisatrices suédoises ont tourné un court-métrage "pornographique féminin" avec un téléphone portable. Quand les femmes filment le sexe...

Dirty diaries
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pourquoi y aller ?

Parce que c'est bien de voir des femmes réalisatrices s'emparer du genre pornographique.

Parce qu'elles sont douze femmes suédoises à avoir osé tenter l'aventure !

Parce qu'il s'agit de "films pornographiques féministes".

Parce qu'elles ont toutes accepté de filmer avec un téléphone portable.

Parce que cette proposition vient après une première expérience de films sur portable où des femmes se masturbaient, et que cela a suscité des réactions stupides de machos trouvant ces femmes "laides".

Parce que ce travail oblige à repenser l'art de la pornographie, l'art du cinéma, l'art du sexe vu par la femme, l'art de la femme vue par son sexe...

Ca parle de quoi ?

Douze femmes suédoises, toutes réalisatrices, se sont vues proposer de faire un film pornographique féminin, avec la seule technique du téléphone portable.

Ces douze courts-métrages montrent un féminisme toujours différent, mais jamais bien divergent...

"Dirty diaries", réalisés par Elin Magnusson, Sara Kaaman, Ester Martin Bergsmark, Asa Sandzen, Pella KagermanSortie le 30 juin 2010 www.dirtydiaries-lefilm.com

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0