Contribution de
annaick_f
Culture  

Edward aux Mains d'Argent : Johnny Depp et moi

Pour moi, "Edward aux mains d'argent", c'est Johnny Depp. Oui mais voilà, depuis cette soirée du 8 octobre, tout a changé. Ce jour-là, je me rends à la Première du spectacle musical de Matthew Bourne, à Paris. Un ballet adapté du film de Tim Burton. Prête à retrouver Johnny, je rencontre Edward...

Edward aux Mains d'Argent : Johnny Depp et moi
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

 

Un garçon aux "mains-ciseaux" est en train de prendre vie. Il s'appelle Edward.

 

 

Je viens de vivre une histoire incroyable, mais avant de vous la raconter, j'aimerais vous présenter Edward. Edward, voici les adorables...

Johnny Depp allait-il être assis à mes côtés pour la Première d' "Edward aux mains d'argent" ?

Suspens ! A mon arrivée devant l'entrée du théâtre, pas de Johnny. Je regarde mon portable, pas d'appel non plus. Mais où peut-il bien être ? Vu l'heure (je suis un peu en retard), je me dis qu'il est certainement à l'intérieur, en train de me garder un siège ! Confiante, je file donc à ma place : un fauteuil rouge confortable du deuxième rang face à la scène. Alors que je m'installe, toujours pas de Johnny.

Ces stars, je vous jure, toujours imprévisibles !

. Mon rêve ne deviendra donc pas réalité ce soir-là. J'aurais dû m'en douter car, j'apprendrai plus tard que Johnny avait déjà assisté à une représentation d'Edward aux mains d'argent (sans moi)... à Los Angeles ! Et oui, c'est là-bas que toute la troupe, la New Adventures du metteur en scène et chorégraphe britannique Matthew Bourne, a eu la chance de le rencontrer.

La place à ma droite est pourtant libre... Et elle le restera !

La preuve en images ici ( www.myspace.com/edwardscissorhandstour ).

Allais-je réussir à oublier Johnny Depp, grâce au Edward de Matthew Bourne ?

Bonne question, car au début je n'ai d'yeux que pour cette place désespérément vide à ma droite. Heureusement, dès les premières notes de musique (merci à l'orchestre et merci à Danny Elfman), mon attention se porte vers la scène. Face à moi, un cimetière laisse place à un petit atelier biscornu niché dans la tour d'un manoir digne d'un château hanté. Et là, sous mes yeux, un garçon aux "mains-ciseaux" est en train de prendre vie. Il s'appelle Edward.

 

 

 

 

 

Mais on dirait Johnny !!! Mêmes mimiques, mêmes postures, même costume en cuir sanglé surmonté d'une tignasse brune ébouriffée...

 

 

 

Tout me fait penser à lui. Dès le début du spectacle, j'ai l'impression que l'interprète d'Edward n'est qu'une pâle caricature du personnage qu'avait "créé" Johnny Depp pour Tim Burton. Et pourtant, peu à peu et malgré moi, le charme opère...

 

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0