Contribution de
Lily_Mars
Psycho   sexo-psycho  

Et si on apprenait à dire non ?

Parce que parfois, il faut savoir le faire.

Et si on apprenait à dire non ? © DR
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Dire non. Dit comme ça, ça ne parait pas si difficile, pas vrai ? Et pourtant, ce n'est pas aussi simple qu'on ne pourrait le croire. En réalité, depuis notre enfance, nous sommes plutôt formatés à dire oui. A être polis, et à ne pas rejeter quoi que ce soit en bloc. Certains vont même jusqu'à estimer que le fait de savoir dire oui est une bonne chose, un signe que nous sommes prêts à tout.

Sauf peut-être à se protéger.

Car en réalité, dire non, ce n'est pas toujours facile. "Dis chérie, tu veux bien que je sorte pour le 18ème soir de suite avec mes copains ce soir, hein ?" "Martine, cela ne vous dérange pas de faire quelques heures sup pour finir le dossier X, pas vrai ?" "Tiens, la maman du petit trucmuche ! Pour le goûter de demain, il nous faut 72 crêpes sans oeuf, sans gluten et sans produit laitier. Ça ne vous embête pas de vous en occuper, pas vrai ?"

Dans ces situations, on n'ose pas toujours dire non de peur de passer pour la relou de service. Le résultat ? Et bien on regrette, on ressasse, et tout cela, c'est loin d'être bon pour la santé.

Alors oui, on nous a dit et répété que de dire non était souvent égoïste, voire même une preuve de fermeture d'esprit. Mais parfois, il faut simplement le faire pour pouvoir ménager ses propres envies, et se faire passer avant les autres, ne serait-ce qu'une fois dans notre vie. Alors, prêtes à dire non ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0