Contribution de
login334712
Mon couple   sexo-psycho  

Et si vous testiez la fidélité de votre mec ?

Sarah, 32 ans, a des doutes sur la fidélité de son mec. Elle a récemment pris la (lourde) décision de faire appel à une agence de "Fidelity testing", pour l'éclairer sur le comportement de son compagnon. Elle nous embarque avec elle dans cette drôle d'aventure.

Et si vous testiez la fidélité de votre mec ? © ABACAPRESS.COM
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

"Une fois le scénario mis au point, Franck m'invite à préciser les goûts de mon copain, afin de choisir une "tentatrice" qui corresponde à ses critères. J'opte finalement pour une jeune femme métissée, grande et fine, souriante et dynamique...

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer (Merci " L'île de la Tentation "), les tentatrices ne sont pas des bimbos péroxydées aux seins et lèvres gonflées, prêtes à dégainer leurs mains pleines de doigts sur le torse de la pauvre cible sans défense. Souriantes et à l'aise, ces femmes au physique certes avantageux font néanmoins partie des "vrais gens" : ceux qu'on croise tous les jours (de chance, surtout)

(ou de malchance, ça dépend où on se place...).

"Une petite semaine plus tard, c'est le jour J. Je fais tout pour contenir mon stress mais je ne suis pas au top. Je me sens mal par rapport à Yann qui est parti sans se douter de rien, et j'ai surtout terriblement peur du résultat de l'enquête.Le soir même, Franck me rappelle. La tentatrice s'est montrée souriante mais pas entreprenante, laissant à Yann le loisir de prendre les initiatives. Il a été très "commerçant" avec elle. Petits sous-entendus, réduction, de la petite drague ordinaire quoi... Au fond, je sais que ce n'est pas grand chose, mais c'est vraiment dérangeant à entendre... Il lui a finalement donné son numéro, sous un prétexte professionnel.

La nuit va être longue..."

Lors de la rencontre, il ne s'agit pas de piéger mais de créer une situation dans laquelle la cible aura le choix entre créer une ambiguïté et une relation de séduction, ou pas, et formuler son désir de la concrétiser, ou pas. "J'ai lu grâce au rapport reçu par l'agence tous les messages qu'ils se sont envoyés. Il a une attitude ambiguë : il ne fait pas de propositions claires, mais il est clairement dans le registre de la séduction. Quand je le voyais envoyer des messages l'autre soir, je savais que c'était à elle... Au bout d'une quinzaine d' échange de SMS , il lui a proposé de la revoir, un soir, au resto."

En général, après une première prise de contact et quelques échanges de SMS et mails, a lieu une seconde entrevue, plus longue. Elle se déroule toujours dans un lieu public pour éviter les dérapages, même si la sécurité des "tentatrices" est assurée par un agent caché. Parfois, cette rencontre se fait en tout bien tout honneur. Parfois, avant le dessert, la cible propose une prochaine rencontre dans un hôtel . Evidemment, le 3ème rendez-vous n'a alors pas lieu, mais les choses sont alors assez claires...

"Ce matin, j'ai laissé partir Yann en sachant qu'il allait la revoir. Je savais qu'il ne se passerait rien, mais je redoutais de le voir, lors du rapport vidéo, proposer à la fille d'aller dans un endroit tranquille, avec ses yeux charmeurs. Finalement, il ne s'est pas présenté au rendez-vous. La tentatrice a reçu un texto : "Je n'ai pas pu me libérer, et ce n'est peut-être pas une bonne idée finalement"Selon Franck, 30 % à 40 % des hommes se comportent correctement. Pour le pourcentage qui reste, les avances vont des textos coquins aux propositions très explicites.

Bien sûr, pour la femme, c'est la douche froide.

Ce type d'agence est évidemment controversé.

Mais la femme trompée aurait-elle été heureuse en conservant ses doutes sur la fidélité de son compagnon ?Et en prenant le cas inverse d'une cible se révélant être fidèle, n'est-il pas bénéfique pour l'homme ou la femme suspicieuse d'être rassuré(e) une fois pour toutes sur les intentions de l'autre ?

L'homme fortuné et angoissé qui avait fait appel à un faux coach sportif a ainsi découvert des images de sa femme déclarant à son Apollon qu'elle aimait la séduction, mais qu'elle était amoureuse de son mari et ne supportait pas l'idée de le tromper.

Comme quoi, le Fidelity Testing ne fait pas que casser les couples. Il les répare, parfois.

Retrouvez et contactez l'agence Fidelity Testing sur www.fidelitytesting.com

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0