Contribution de
kmille
sexo-psycho   Mon couple  

Interprétez les cris de votre voisine !

Votre voisine hurle, et vous n'en pouvez plus ? Tendez l'oreille, vous avez pourtant plein de choses à apprendre, pour alimenter les ragots de l'immeuble.

Interprétez les cris de votre voisine ! © fotolia
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Votre voisine hurle, et vous n'en pouvez plus ? Tendez l'oreille, vous avez pourtant plein de choses à apprendre, pour alimenter les ragots de l'immeuble.

Le cri de douleur

Comment le reconnaître ?

Il contient les onomatopées suivants : "Aïe", "Ouille" ou "Sa-mère-la-p...-je-m'y-attendais-pas".

Il s'apparente à celui de la fois où vous lui aviez refermé la porte sur le doigt, aux différences près que : 1. votre voisine n'aurait jamais traité votre mère de p... 2. contrairement à ce soir, votre voisine n'avait pas crié "encore" juste après. Comme quoi, se remettre de la douleur, quand on veut, on peut.

L'indice en plus : à vue d'oeil, son mec doit chausser du 52.

Le cri de menteuse

Comment le reconnaître ?

Pendant quelques secondes, vous avez envisagé le pire : - votre mec est en train de mater un porno bon marché et mal joué - votre chatte est en train de se faire honorer (votre chatte, la femme de votre chat, quoi) - votre mec est en train d'honorer votre chatte qui mate un porno bon marché (Rayez la mention inutile)

Après avoir sondé (ou tué) votre mec et votre chatte, vous devez vous rendre à l'évidence : les bruits viennent de chez votre voisine, qui n'a pas la télé, pas de chatte, mais un mec, à qui elle tente désespérément par ses cris de faire croire qu'il en a, de la chatte (pardon, de la chance), d'avoir une folle du sexe comme elle.

L'indice en plus : à vue d'oeil, son mec doit chausser du 36.

Le cri de rage

Comment le reconnaître ?

Il commence comme un cri de jouissance mais se termine dans les aigus du type "ABRUTI NON MAIS CA VA PAS LA TETE ESPECE DE C****** DE **** ********"Souvent, après, on entend une porte qui claque ou une claque tout court, puis un homme qui crie "Le prends pas mal, mon chou !".

L'indice en plus : juste avant le cri, vous avez entendu votre voisin hurler "OH OUI SONIA !". Or, votre voisine s'appelle Christine.

Le cri de joie

Comment le reconnaître ?

La dernière fois que vous l'avez entendu crier comme ça, c'était quand son incapable de mec avait sorti les poubelles pour la première fois de sa vie.

Suite à l'événement, ils avaient fait la fête pendant deux jours et avaient fini par conclure un PACS , en gage de leur nouvel amour. Mais elle vous avait quand même alors confié entre deux coupes que la dernière fois qu'ils avaient fait l'amour, c'était pour fêter la chute du mur de Berlin .

L'indice en plus : un coup de sonnette, c'est elle. Elle vous demande "pour une enquête", comment on met une capote, déjà ?

Le cri de surprise

Comment le reconnaître ?

Il est parfois accompagné des sons "Bah ?" "Mais ?" ou "Pourquoi ?", voire "Bah mais pourquoi ?". Il est suivi d'une voix masculine vociférant un viril "PARCE QUE". La réponse est sans intérêt, mais a l'air de faire son petit effet. Dans les secondes qui suivent, vous avez en effet la preuve auditive que : - votre voisine est très surprise- votre voisine adore être (sur)prise

L'indice en plus : votre voisine devait recevoir pour l'apéro son meilleur ami homo (désolée, je ne connais pas sa pointure).

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0