Contribution de
Clémentine01
News mode   Mode  

Interview de Natalia Doco

Quelques questions pour en apprendre plus sur l'artiste

Interview de Natalia Doco © Natalia Doco
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Parcours : 

1. Quelques mots pour vous présenter ? 
Je m’appelle Natalia Doco. J’écris des chansons, je chante, je voyage … Je viens d’Argentine et je vis à Paris depuis presque 4 ans. Mon premier album s’appelle « Mucho Chino », il est sorti en Juin 2014 (Belleville Music) et mon nouvel EP s’appelle « RESPIRA ».

2. Quelques mots sur votre parcours. 

  • Pourquoi être partie de l’argentine ? 
    J’ai toujours voulu être une voyageuse. Je suis partie très jeune au Mexique… puis je suis venue en France et j’ai trouvé l’amour, une maison de disque, un tourneur, des musiciens, et je suis restée !


  • Qu’est-ce qui vous attire dans la France ? 
    Je crois qu’il y a beaucoup de choses communes entre l’Argentine et la France dans leur amour pour l’art, la musique, la danse. Mais c’est comme dans une histoire d’amour, on s’est choisi mutuellement, sans totalement comprendre pourquoi…


  • Quel est votre rapport à la musique française ?
    Avant de venir à Paris je connaissais très peu d’artistes français, juste les « grands »… Piaf, Aznavour, Brassens… depuis j’ai découvert des artistes qui s’exportent moins mais qui sont vraiment géniaux… Laurent Lamarca, Mathieu Boogaerts, Ben Mazué, Pauline Croze, …et puis des artistes qui sont en France et font la musique d’ailleurs, Imany, Faada Freddy, Flavia Coelho, Lior Shoov, Melissa Laveaux…


3. Vous êtes entre plein d’univers, vous cherchez à faire tomber les frontières entre les styles, comment arrivez-vous à construire un tel mélange ? 
Je me suis pas dit un jour « je vais mélanger ceci, et cela ». Ça fait partie de mon parcours, de mon histoire, les chants révolutionnaires argentins que mon père chantait, la musique traditionnelle mexicaine (ou j’ai vécu 6 ans), la musique et la langue française qui m’inspirent de plus en plus, et des artistes que je découvre. Il n’y a pas de frontières. C’est comme les frontières des pays. Quelqu’un dit un jour que ton pays s’arrête à une montagne, quelqu’un te dis que tu fais de la world music, ou de la pop, ou du rock psychédélique… soit tu crois à la frontière et tu restes de ton côté, soit tu décides de voyager et voir l’autre côté de ta montagne.

Mais si tu connais un peu l’espagnol, dans la chanson « El Buen Gualicho », je fais un mélange, une potion, où je mets la peur, les doutes et je les dissous pour créer du positif. C’est ça mon mélange. :D


4.On ne peut pas nier que vous êtes une très jolie femme, est-ce que vous avez des projets artistiques (ciné, mannequinat, TV,…) autres que la musique ?
La beauté c’est quelque chose de temporaire. Mon projet c’est vraiment de faire de la musique, de transmettre des émotions, pas de me montrer comme un produit.
Le monde de la mode et de l’illusion (la télé et le cinéma hollywoodien) ce sera jamais mon truc… Mais un beau film artistique avec un réalisateur que j’admire, pourquoi pas !


Votre amour de la musique : 

1. Si vous ne deviez garder qu’un seul album, quel serait-il ? 
Je garderai une compilation de mes 200 chansons préférées. :-p

2. Quel serait le duo de vos rêves ?
Bob Marley c’est vraiment un rêve. Mais Manu Chao, est un peu plus proche, on est encore dans la même dimension ! J


Actualité : 

1. Quelles sont vos orientations pour votre album ? 
Je l’enregistre à Buenos Aires en ce moment, avec un artiste que j’admire depuis des années, Axel Krygier. Allez écouter sa musique, il a un son très original ! Je n’en dis pas plus, j’aime présenter la musique quand elle est terminée.

2. Quel sera le prochain single de votre album après Respira ? 
Pour le moment je crois que certaines radios aiment beaucoup « Le temps qu’il faudra », que j’ai co-écrite avec Flo Delavega. On est en train de préparer un clip qu’on vient de tourner à Buenos Aires, avec un réalisateur excellent, Ian Kornfeld !

3. Dans Respira, vous mêlez français et espagnol, prévoyez-vous une sortie internationale ? 
Respira est déjà sorti en digital dans le monde entier. Il y a des maisons de disques qui sont intéressées pour l’album. C’est drôle parce que en chantant français je deviens « musique du monde » en Argentine…

4. Des duos sont à prévoir ? 
Pas de duos sur l’album (pour lemoment), mais de très très très belles collaborations. On en reparle cet été !?

5. Est-ce que nos lectrices pourront vous voir sur scène ?
Pour le moment c’est le temps de la création, alors il n’y a pas beaucoup de concerts prévus, mais ça va venir. Voici les premiers de 2016 :

 jan. 29   LA CIGALIERE- Serignan, France  

 fév. 20   FestivalParole d’Hommes - Soumagne, Belgium 

 mar. 04 LE VALLON - Landivisiau,France  

 avr. 09   FestivalJazz à toute heure - Bullion, France  

 mai 28   Théâtre de la Nacelle  Aubergenville, France

6. Quelles sont vos prochaines actualités ?
Finir mon album et vous le présenter cetété, avec un nouveau spectacle. En attendant, on prépare quelques concerts etdes surprises pour vous faire patienter !


Conclusion ? 

1. Bon, vous semblez être une fille très douce quand on vous écoute, avouez-nousquelques chose de grave, qui fasse bad girl, parfois vous buvez de la bièresans être coiffée ?

Je me vois pas comme une fille très douce, j’ai quand même pas mal de caractère, et je me rebelle contre beaucoupde choses… la violence envers la nature et les animaux, la télé qui endort laconscience des gens, le capitalisme….etc … Sinon je fume de l’herbe et j’aibeaucoup de tatouages… si c’est ça une bad girl ??

2. Notre site s’appelle ElleAdore, dites nous les 3 choses que vous adorez plus que tout :

  • Etre en communion avec la nature
  • Me réveiller avec mon copain
  • Passer du temps à la maison avec mesamis à boire du maté, écouter de la musique et fumer des petites fleurs….  

Finissons en musique avec un duo sympathique

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0