Contribution de
La rédact'
Culture   Musique  

Interview "magique" avec Dionysos

Interview "magique" avec Dionysos
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Le site officiel www.dionyweb.com

Les concerts...Tournée dès mars 2008. Pour en savoir plus, surveiller leur site officiel !

... et le spectacleAvec les différents invités de l'album, aux Folies Bergères (Paris), courant octobre 2008.

 

 

 

 

"Quand tu commences l'écoute, tu largues les amarres et puis après tu avances au gré du temps, sans être maître des éléments, en suivant le climat des différents morceaux... "

elleadore.com : Sans Olivia (ndlr : la moitié de Mathias dans la vie), alias Miss Acacia, la mécanique du coeur aurait-elle pu fonctionner ?Mathias : C'est elle qui m'a donné l'idée pour son personnage. Il était évident que ça aurait été très étrange, pour moi, que ce ne soit pas elle qui occupe le personnage de Miss Acacia. C'est génial que ce soit comme ça ! Je crois que si elle n'avait pas été en tournée, je sais que ça lui aurait plu d'avoir été plus impliquée au jour le jour, parce qu'elle connaît bien l'histoire et elle s'est régalée sur ce truc-là. C'est bien, de travailler ensemble, on prend beaucoup de plaisir à tout ça.

elleadore.com : Même si pour une horloge c'est la même chose, que préférez-vous, midi ou minuit ?Mathias & Mike (en chœur): Minuit ! (Rires)elleadore.com : (Rires) Pourquoi les garçons ?Mathias : Parce que c'est mystérieux, c'est l'heure des loups-garous, des vampires, de Cendrillon...Mike : Il y a cette intimité-là, dont on parlait tout à l'heure. A minuit, ce calme, ce silence, cette proximité, que tu ne retrouves qu'à ce moment-là.

J'aimerais bien que la nuit dure plus longtemps...

En même temps, je dis, ça mais 6 mois dans l'année, de nuit comme en Islande, ça doit être dure...Mathias : Je l'eu ai fait, ça un peu... de bosser que la nuit à l'époque du livre " Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ", parce que j'étais dans la recherche d'un personnage nocturne... Et j'aimais bien l'idée justement de commencer à écrire à minuit. Du coup, je me couchais la journée et comme c'était en hiver, je ne voyais plus le jour !!! Ca n'a duré qu'une semaine, dix jours ! Finalement, j'ai fini par sortir un matin éclatant, sans avoir dormi et je suis dit " Mais c'est génial la lumière !!! Qu'est ce que ça fait du bien !!!!! " Donc, la nuit, c'est génial, mais il faut l'équilibrer, sinon ça te porte sur le système.

elleadore.com : Arrêter le temps serait-il un super pouvoir que vous rêveriez d'avoir ?Mike : Je sais pas...T'as toujours envie de dire oui... Mais d'un autre côté, ce qui fait que c'est si beau, c'est que tu ne peux pas le maîtriser ! C'est comme la nuit qui prend un sens parce qu'il y a le jour. Et si tu pouvais arrêter le temps... Le fait d'avoir envie de le faire, mais de pas pouvoir le faire... Tout est là !Mathias : C'est exactement ce que je raconte dans le livre !

Le héros croit qu'il peut arrêter le temps pour garder celle qu'il aime plus longtemps, mais il ne peut pas...

Y a un film très bien qui parle de ça, c'est " Cashback ". Il s'aperçoit qu'en craquant ces doigts, il peut arrêter le temps. En fait, c'est super beau, mais il est seul... Le moment qui est vraiment beau, c'est quand il arrive à rencontrer quelqu'un qui peut être dans le même espace-temps avec lui. C'est là que ça devient poétique.

elleadore.com : Hormis lors d'un voyage Edimbourg-Grenade (ndlr : trajet du voyage initiatique du héros dans le livre) dans quelles conditions conseilleriez-vous aux lectrices d'écouter ce disque ?Mathias : Il peut s'écouter dans toutes les conditions. Mais je pense que pour les premières écoutes, comme presque tous les disques que j'aime bien, ce serait : au lit, dans le noir, avec le casque... et bien fort ! (Rires) Je ne l'écoute pas en faisant autre chose, je suis bien, je ne fais que ça et je suis dans une ambiance confortable. Là, vraiment, tu écoutes ! C'est valable pour tous les disques ! L'écoute ou la lecture, aussi, ce sont des choses qui demandent un petit peu d'intimité, si on veut vraiment rentrer dans le truc...

Mais après, je suis très touché de voir des gens lire le livre ou siffloter un air de Dionysos, dans le métro.

D'ailleurs, ça m'est déjà arrivé...C'est bizarre, j'étais gêné en fait et j'avais surtout pas envie qu'il me voit...Un peu comme quand tu es d'une soirée et tout d'un coup, il y a un des morceaux de Dionysos qui passe... Tu fais la fête et tout d'un coup... ça retombe !

Tu ne vas pas aller danser comme un fou sur ta chanson... tu as l'impression que tout le monde te regarde...

C'est bizarre. (Rires)Mike : C'est clair ! (Rires) Pour répondre à ta question, je conseillerai d'écouter le disque en traversant l'Atlantique à la voile. Quand tu commences l'écoute, tu largues les amarres et puis après tu avances au gré du temps, sans être maître des éléments, en suivant le climat des différents morceaux...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0