Contribution de
La rédact'
Culture  

isabelle huppert

Des acteurs brillantissimes et une dose d'humour, la pièce de théâtre "Le Dieu du carnage" est un vrai bonheur !

isabelle huppert © Pascal Victor/ Artcomart
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Votre fils de onze ans a donné un coup de boule à un de ses petits camarades, lui cassant deux dents? Méfiez-vous, votre couple est peut-être en péril...

C'est ce que nous dit la drôle et réjouissante comédie que nous joue Isabelle Huppert au théâtre Antoine à Paris.

L'auteure de la pièce "Le Dieu du carnage" c'est Yasmina Reza, notre dramaturge nationale la plus jouée au monde, et qui "croqua" du Nicolas Sarkozy dans "L'aube, le jour, la nuit".

Ici, elle s'attaque à la difficulté d'être parent, de tolérer ou punir. Le prétexte de cette rencontre à quatre, ce sont les excuses officielles des parents du bougre, aux parents de la victime.

Puis, les vérités éclatent, tout le monde devient dingue, les femmes hystériques et les hommes faussement magnanimes.

C'est parfois téléphoné, mais tellement, tellement drôle.

Parce que les acteurs sont brillantissimes. Valérie Bonneton, mère stressée, vomit très bien sur scène, et Isabelle Huppert, un peu trop maniérée, sur-joue les grandes hystériques.

Au final, ce sont les hommes qui remportent la mise... André Marcon (le mari d'Huppert) est débonnaire à souhait, et Eric Elmosnino (le mari de Bonneton) est un odieux avocat pendu à son portable, absolument irrésistible. C'est lui qui porte la pièce. Il est vrai qu'au théâtre, on adore les salauds, brutes et méchants. Pourvu qu'on les y laisse....

La phrase de la pièce :

"Et vos droits de l'homme, je me torche avec !"

Le Dieu du carnageThéâtre Antoine 14 Bld de Strasbourg, Paris 10ème, à 20h45. Du mardi au samedi . Matinée le samedi à 17h . Places de 17 à 49 euros. Loc: 01 42 08 77 71

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0