Contribution de
La rédact'
Culture   Evasion  

Istanbul, l'Orient des sultans

Des palais merveilleux, des histoires féériques, des marchés remplis à ras bord, des odeurs entêtantes et des bruits inconnus vous attendent dans l'ancienne capitale des sultans...

Istanbul, l'Orient des sultans © iStockphoto
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Topkapi, dans les ors des sultans...

Le palais de Topkapi appartient aux demeures de légende. Sous Soliman le Magnifique, 5 000 personnes y résidaient ! Il faut une journée pour le visiter. A voir : le Trésor, le pavillon des Saintes Reliques et le harem. Mais aussi les cuisines, avec ses kilomètres de porcelaines chinoises. On y a une idée de l'agitation qui y régnait pour préparer des milliers de repas. Coup de cœur également pour le kiosque d'Abdulmecit : sa vue sur le Bosphore donne envie de s'éterniser sans penser au retour.

Pause chichas

La ville est gigantesque. Mieux vaut savoir s'aménager quelques pauses dans la journée. A la tombée de la nuit, fumer le narghilé à la terrasse d'un café, tout en écoutant le concert des appels à la prière, est un véritable petit moment de bonheur. Pour les adresses, une préférence pour celles du côté du Grand Bazar où l'on trouve toujours un Turc prêt à la conversation.

Le Grand Bazar !

Pas si désordonné que cela : tout est bien organisé dans les 4 000 boutiques qui forment le marché le plus célèbre du monde. Dans cette caverne d'Ali Baba, c'est l'Orient qui vous attend. Une profusion de couleurs, de senteurs et de foule. Les vitrines sont débordantes de bijoux, les piles de tapis et de kilims, les tas de sacs en cuir... Cette ruche bourdonnante ferme ses 18 portes vers 19 heures.

Bleu comme la mosquée

Les mosquées d'Istanbul rivalisent de beauté. La Mosquée Bleue est la plus élégante et date du XVIIe siècle. A l'intérieur, on est impressionné par la dimension des lieux. La salle de prière est coiffée d'une coupole élevée à 43 mètres de hauteur ! Et les murs sont recouverts de faïence bleue d'Iznik, qu'éclairent 260 fenêtres. C'est la retraite idéale pour se reposer un moment avant de retrouver l'agitation et le bruit de la ville.

Rien à faire, Istanbul est un monstre urbain qu'on a du mal à quitter. Même sans la promesse d'un tapis volant, on reste toujours partant pour y retourner.

Au Hamman, le bain de jouvence

Pas question de partir d'Istanbul sans avoir été au hammam ! Notre préférence va pour le Cagaloglu Hamami, qui ne désemplit pas depuis sa fondation en 1741. L'accueil y est chaleureux. Les marbres gris et la décoration des salles y sont magnifiques. Le rituel est simple : déshabillage en cabine, passage dans l'étuve pour transpirer près du banc central et décrassage entre les mains d'un masseur qui vous frotte au gant de crin. On en ressort vidé, mais avec une peau toute neuve !

Copyright texte : Hachette Guides EvasionCopyright photo : Hachette

 

Et vous, vous êtes déjà allé à Istanbul ? Racontez vos impressions sur www.unbilletpourlevasion.fr !

Retrouvez plus d'idées d'itinéraires, des bons plans et des bonnes adresses dans le guide Evasion Turquie

Rendez-vous

Sur la Fan Page facebook du Guide Evasion

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0