Contribution de
julie9013
Mode   News mode  

J'ai décidé de me faire pousser les cheveux

J’ai (enfin) décidé de me faire pousser les cheveux. Qui aurait cru qu’avoir de longs cheveux de sirène représenterait autant de travail.

J'ai décidé de me faire pousser les cheveux © prettydesigns.com
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pour être tout àfait honnête, j’avais plus ou moins abandonné l’idée d’avoir des cheveux très longs,pensant qu’ils ne voulaient tout simplement plus dépasser la longueur “justeaprès/juste avant les épaules”. Enfant, Ma chevelure atteignait plus ou moinsmon derrière. De part un manque de forme, de coupe, de style, j’avais alorsopté pour la mise en valeur de mes boucles (car c’est vrai, celles-ci ont de l’allureavec une coupe plus courte) et de sacrifier la longueur au nom du dieu dégradé.Pendant plusieurs années ce compromis m’a parfaitement convenu, mes cheveux n’étaientplus considérés comme très longs mais plutôt mi-longs, mes boucles étaientlégères et bien définies, je n’avais rien à faire à part les laver et lessécher à l’air libre façon concert de rock métal ainsi, tout allait pour lemieux dans le meilleur des mondes. Le seul hic, la visite deux fois  par an chez le coiffeur. Ceux-ci, non sansêtre ravis de me couper les pointes, abîmées par des lavages trop fréquents (j’yreviendrai), me berçaient dans l’illusion que oui mes cheveux étaient faitspour cette longueur et y resteraient pour toujours. Certains coiffeurs auraientmême, dans l’idéal, bien tenté de me les raccourcir encore en bob…raté !!Sauf que voilà, je veux des cheveux longs !!! Je suis allée dans un salonaprès mon retour d’Angleterre en février 2014, pour rafraîchir ma coupe (car eneffet, je ne fais plus confiance aux coiffeurs anglais depuis qu’ils m’ont faitune frange façon Justin Bieber au lieu d’une délicate et subtile mèche sur lecôté). La coiffeuse qui s’occupait de mon cas, comme si elle avait lu dans mespensées, a commencé à me donner des conseils pour améliorer la qualité de mescheveux qu'elle trouvait étonnamment fins pour une texture bouclée. Je luiavoue alors que je me les lave tous les jours pour réveiller leur forme puisqueje ne peux pas les coiffer lorsqu’ils sont secs. Une chose fantastique seproduit alors, d’une elle ne me coupe que le strict nécessaire à la bonne santéde mes cheveux, et de deux elle commenceà me donner des “Tips and Tricks” sur commentles faire pousser. Depuis j’en ai fait ma mission d’arriver à ma longueursouhaitée (qui est un totalement surréaliste, borderline ridicule, haut desfesses) et après quelques heures passées en ligne voilà les informations que j’airécoltées, testées, et que j’utilise encore pour atteindre mon but. Je tiens àdire que je ne suis pas une professionnelle et que ces conseils fonctionnentsur moi mais n’auront certainement pas le même effet sur toutes:

1 - Ne PASse laver les cheveux tous les jours, nos cheveux ont besoin des huiles que lecuir chevelu produit pour rester “forts”. Se laver les cheveux trop souvent signifieque l’on élimine ces huiles naturelles, faisant “paniquer” le cuir chevelu quien réponse à cette attaque en produira d’autant plus et plus vite (d’où l’effetcheveux gras dès le lendemain). Vous pouvez “entrainer” votre cuir chevelu à nepas produire autant d’huiles. Commencez par prolonger la période sans lavage d’unjour, puis de deux, etc… Les résultats sont assez rapides, une ou deux semainessuffisent. Les shampoings secs, queues de cheval et autres tresses seront vosnouveaux meilleurs amis !!!!

2- Coupez lespointes abîmées et communiquez avec votre coiffeur. Parlez de votre projet àvotre coiffeur et si celui/celle-ci ne comprend pas que votre but est d’arriverà obtenir des cheveux (très, yes !!) longs, changez !! La fréquencedes coupes dépendra de l’état des pointes de chacune. Cependant, je ne conseilleraispas de se faire couper les cheveux toutes les six semaines comme certainssalons le recommandent, car je ne vois vraiment pas comment avancer à ce rythme-là.Personnellement, je me coupe les pointes tous les six mois… voilà, à vous dedécider !!!

3- Une bonnealimentation. Choisissez des aliments riches en protéines, vitamines, et “bonnesgraisses”, l’avocat est un très bon exemple. Vous pouvez également alternertout au long de l’année des cures (souvent trois mois) de complémentsalimentaires pour cheveux (peau et ongles), d’Omega 3, de levure de bière etc…Attention toutefois de bien vérifier la durée et la posologie de chaque type decomplément alimentaire et de bien respecter les instructions. Buvez beaucoup d’eau !!!!

4- Une brosse dequalité, pas de plastique ou de fer à moins que ce ne soit une brossespécifiquement élaborée pour éviter la casse tel que la Wet Brush ou la TangleTeaser. Préférez une brosse en bois ou un peigne à dents larges (surtout lorsquevous serez sous la douche pour ce dernier).

5- Ne dormez pasavec les cheveux lâchés, préférez les tresses qui protègeront vos cheveux de lacasse lors de vos nuits agitées (eh oui, personne ne dort comme la Belle aubois dormant). La même règle s’applique lors des jours très venteux, essayez d’attachervos cheveux le plus souvent possible avec des élastiques en tissu ou deschouchous rétro afin de les protéger.

6- Une fois par semaine faites des masquesréparateurs, vous pouvez évidemment les trouver tout prêts dans le commerce oubien utiliser des huiles (bios, pressées à froid et naturelles de préférence pourun maximum de résultats) telles que l’huile de noix de coco, d’argan, d’avocat,de sésame, de jojoba, de ricin (un peu trop collante à mon goût) et j’en passe,le choix est vaste !!!!

Appliquezégalement de l’huile sur les pointes tous les soirs avant de vous coucher (pasplus haut sinon vos cheveux auront inévitablement l’air gras et vous serezobligé de les laver plus tôt, et ce n’est pas du tout ce que l’on recherche).

7- Essayez denouveaux combos shampoings/après-shampoings, et alternez leur utilisation pouréviter que vos cheveux ne s’habituent trop à certains produits et que ceux-ci neperdent en efficacité. Utilisez aussi de temps à autre un shampoing dit « clarifiant »pour bien aérer votre cuir chevelu. Réclamez des massages (doux) du cuirchevelu à votre entourage afin de stimuler les follicules.

8- Evitez lachaleur un maximum, sèche-cheveux, plaques lissantes, soleil etc…Vos cheveuxvous remercieront et pour celles qui ne peuvent pas s’en passer, pensez qu’avecle temps vos cheveux seront plus beaux et plus sains au naturel et n’aurontplus autant besoin d’être stylisés. Utilisez des produits spécialement conçuspour protéger de la chaleur, ainsi que des sprays protections solaires lorsquevous vous confrontez au danger. Après le lavage, rincez vos cheveux à l’eaufroide afin de sceller les follicules et d’évitez la casse.

9- En ce quiconcerne les colorations artificielles, évitez les produits trop abrasifs,oubliez les décolorations façon “bleach hair” et préférez votre couleurnaturelle, pourquoi pas ? Vouspourriez également envisager de tester le henné naturel pour vos futurescolorations ?

10- N’y pensezpas tout le temps, soyez patientes (le processus peut, et va prendre quelquesannées selon la longueur de départ et la longueur souhaitée) !!! N’abandonnezpas et bonne chance !!!!!


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0