Contribution de
Laetitia_Rbl
Cuisine  

J'ai testé : le juicing

Se nourrir exclusivement d'aliments liquides pendant une semaine, il parait que c'est bon pour le teint et pour se sentir plus léger. J'ai testé, voici le résultat.

J'ai testé : le juicing © Pinterest Pauline Brugère
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Dans la vie, j'aime beaucoup faire de nouvelles expériences. Tester tout et n'importe quoi, relever des défis. Après avoir opté pour différentes folies capillaires, le nettoyage de peau à l'huile d'olive ou encore la semaine sans maquillage, je me suis cette fois-ci intéressée au Juicing.

Le Juicing, c'est quoi, concrètement ?
Et bien ma bonne dame, le Juicing, c'est une sorte de régime qui te pousse, pendant quelques jours, à ne manger que des aliments mixés. A toi les soupes, les jus de fruit, les smoothies... A quoi ça sert ? A détoxifier l'organisme. A la fin, on est censé se sentir léger, avoir une plus belle peau, plus d'énergie. Ça, c'est la théorie.

Juicing, jour 1.
Après avoir ressorti mon blender du placard, direction le marché pour faire le plein de fruits et légumes. Surtout de légumes en fait, parce que les fruits, c'est sucré, et qu'en consommer trop n'est pas non plus forcément très très recommandé. Dans mon panier, on trouve des tomates, poivrons, concombres, radis, carottes, fenouil, courgettes... Et bien sûr, de la pastèque, des fraises, du melon, etc etc.

Pour compléter : du lait d'amandes, de l'eau de coco, des yaourts à la grecque et des herbes en tous genre, histoire de donner un peu de goût à tout ça.

Premier jour, premières soupes froides. Manger liquide, c'est fou ce que ça va vite ! De l'épluchage des légumes au moment où je finis mon bol, il s'est écoulé 15 minutes à tout casser. Résultat, j'ai encore faim, mon estomac n'ayant pas compris qu'il était plein. Heureusement, la satiété arrive vite, et je me sens plutôt bien.

Juicing, jour 3.
Là, ça commence à être difficile. Ras le bol de manger liquide, je me suis surprise à baver d'envie devant le steak d'un mec au resto. D'autant que je suis obligée de préparer mes repas à l'avance, et de ne pas manger la même chose que Monsieur ou que mes collègues. J'en ai marre.

Niveau physique, je me sens plutôt bien. Pas de boutons à l'horizon, j'ai le teint frais, et c'est vrai que le soir, je m'endors mieux. Par contre, je passe ma vie aux toilettes. Et oui, se nourrir de liquide, ça veut dire avoir envie d'uriner 10 fois plus que d'habitude. Pas très pratique, quoi.

Juicing, jour 5.
Pitié, donnez-moi un steak, un morceau de pain, n'importe quoi qui ne soit pas mixé. Même en variant les recettes, mes soupes et smoothies m'écoeurent. Mon estomac gargouille toute la journée et (attention, point glam), niveau transit, c'est n'importe quoi. Mon corps réclame des aliments solides.

Niveau physique, je me sens toujours relativement légère, mais j'ai perdu tout plaisir à prendre mes repas. Même ma vie sociale s'en ressent : impossible de faire un resto avec les copines, ou même de boire un verre en terrasse

Juicing, jour 7.
ENFIIIIN c'est terminé ! Cette semaine n'a pas été tous les jours facile, et j'ai été plus que ravie de retrouver le plaisir de mâcher quelque chose. C'est l'heure du bilan. Sur la balance, moins 3 kilos, effet collatéral de l'alimentation liquide. Mon teint est clair, lumineux, mais j'ai les traits tirés : niveau reposant, on repassera, le Juicing m'a plutôt épuisée. En revanche, pour la première fois, je pense avoir mangé mes cinq fruits et légumes par jour. Je n'en suis pas peu fière.

Résultat ? Je suis contente d'être arrivée au bout du challenge, mais le juicing sur le long terme, je ne vous le recommande pas. Peut-être qu'une cure de deux jours de temps en temps serait plus indiquée.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0