Contribution de
Laetitia_Rbl
Culture   Lifestyle  

J'ai testé : le spectacle de stand up au Paname - Art Café

En règle générale, je ne suis pas méga fan des humoristes. Mais j'ai quand même voulu tester un spectacle de Stand-Up. Alors, ça vaut le détour ?

J'ai testé : le spectacle de stand up au Paname - Art Café © Facebook Paname Art Café
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Il parait que dans la vie, il ne faut pas avoir d'a priori. Aussi, moi qui n'aime pas les humoristes et ai tendance à trouver leurs spectacles d'un lourd, j'ai accepté de passer une soirée avec des amis au Paname - Art Café, pour assister à la performance de plusieurs humoristes, à l'américaine, dans un spectacle de Stand Up.

En tous, nous devions être une cinquantaine réunis dans la minuscule sale en sous sol, devant une scène de deux mètres carrés à tout casser. Même au dernier rang, tu es presque sur les genoux de l'artiste du jour. C'est pas grave, c'est convivial.

Les humoristes qui passent ce soir ont tous une actu, un spectacle, one man show ou autre. En tout, il y en a quatre qui se succèdent. Et le premier n'est pas vraiment un inconnu, puisqu'il s'agit de Booder, qu'on a notamment pu voir dans Neuilly sa mère, ou Beur sur la ville. Visiblement, son truc, c'est de prendre à parti les gens du public. "L'endormi", "la coquine", "le mec qui comprend rien". Certains rient aux éclats, pas moi. Ce genre d'humour est typiquement ce qui ne me fait pas rire. Le syndrome de la victime, il parait qu'on appelle ça. Certaines vannes me font gentiment sourire, mais je commence à me demander ce que je fais là.

Booder s'en va pour revenir plus tard, Jonathan O'Donnell entre en scène. Malgré les dizaines de clichés accumulés en quelques secondes (notamment sur la région Nord Pas de Calais), le jeune homme réussit à me faire rire lorsqu'il raconte ses galères de provincial à Parus. Bien joué, ce n'était pas gagné d'avance.

Puis vient Fary. Mon coup de coeur de la soirée. Forcément moi, dès que l'on prend un accent gwada, je craque, il n'en faut pas plus pour me faire rire. Aussi, quand il redonne vie aux 7 nains de Blanche Neige version Guadeloupe, je l'avoue, j'ai pleuré de rire. On le sent à l'aise sur scène, même si encore une fois, certaines de ses blagues sont particulièrement clichées.

Quatrième et dernière artiste de la soirée : Marina Cars. Malgré sa belle énergie, elle ne m'a pas arraché un sourire. Ces blagues sont du niveau de celle de mon grand-père (très très bas), et manquent franchement d'inspiration. Dommage.

Au final, j'aurai quand même malgré tout passé une bonne soirée. Peut-être même suffisamment bonne pour revenir, selon les artistes qui se produiront. Seul (GROS) bémol : le guet-apens en fin de spectacle. Car si l'entrée ne coûte que le prix d'une boisson au bar, les artistes t'attendent à la sortie avec un seau bien destiné à être rempli, et te font comprendre que t'es un con**** si tu donnes pas, vu que c'est pour une association. Impossible de partir sans passer devant, j'ai donc lâché mon petit billet. Chose que j'aurais habituellement fait avec plaisir, et pour laquelle je me suis vraiment sentie forcée.


Le Paname - Art Café : 14 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris. Réservations recommandées.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0