Contribution de
Livy-Etoile
Mode   Dressing  

Je suis une Doc Martens lover

Je suis capable de porter la robe la plus féminine du monde, d’arborer du make-up à paillettes et des nœuds dans les cheveux mais à mes pieds, il y aura toujours des Doc Martens.

Je suis une Doc Martens lover © Livy Etoile ©
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Les Doc, c’est une histoire d’amour qui remonte à mes annéescollège. Mais si, souviens-toi, ces années merveilleuses où il fallait trancherentre Doc Martens et Caterpillar mais surtout ne JAMAIS porter des chaussuresde filles pour ne pas être la risée de toute la cour de récré. J’avais doncchoisi le modèle de base, le classique 8 trous, le « 1460 ». Celuiqui allait, je l’ignorais encore, me suivre toute ma vie :
- http://www.drmartens.com/fr/Homme-Boots/Dr-Martens-Bottines-1460/p/11822411
Doc Martens, bottines bleu marine, 145 €

- http://www.drmartens.com/fr/Homme-Boots/Dr-Martens-Bottines-1460/p/11822207
Doc Martens, bottines vertes classiques, 145 €

J’y avais mis un peu de couleurs tout même. J’ai toujourspensé que mes amies étaient trop uniformes alors je portais exactement lesmêmes choses qu’elles mais en flashy (un jour, je te parlerai de mon jean jaunepoussin). Wouh quelle rébellion.

Et puis j’ai eu 20 ans, 25 ans… J’ai remis des robes, je mesuis teint les cheveux en rouge et j’ai été à Londres, souvent. Des lieux commeCamden m’ont clairement inspirée pour penser que la Doc Martens se portait avecabsolument tout, toutes saisons confondues et tous évènements aussi. J’étaisune puriste. Du genre à être capable d’arriver à un entretien d’embauche avecle blazer impeccable, la jolie jupe tulipe et mes Docs. Du genre à les porter àun mariage (et bien me faire chambrer). Du genre à dormir avec. Ah non, quandmême pas.

Ma référence vintage étaitla suivante durant ces années-là :
- http://www.drmartens.com/fr/Homme-Boots/Dr-Martens-Bottes-1460/p/13366220
Doc Martens en cuir tanné 215 €

Je suivais une règle, une seule : les porter en modedestroy. Grunge. Il fallait qu’elles aient du vécu, des rayures, des trous…J’ai toujours su avoir un look approprié pour plaire à mes parents, je crois.


Quant à aujourd’hui… je n’ai plus les cheveux rouges, plusde pantalon jaune, je porte souvent des chaussures de filles ; même que jesais marcher avec des talons si vraiment il le faut. Mais pourtant, des Docs,j’en ai toujours à la maison. Pour écumer les festivals, égayer une petite robeun peu trop terne, filer à Londres (on ne se refait pas) ou simplement êtremoi-même.

J’ai shoppé au fildes années ces modèles magiques, mes précieuses :
- http://www.drmartens.com/fr/Femme/Dr-Martens-Bottes-1460-W/p/11821011
Doc Martens vernies noires, 130 €

- http://www.drmartens.com/fr/Femme/Dr-Martens-Bottes-1460-W/p/11821606
Doc Martens vernies rouges, 130 €

- http://www.drmartens.com/fr/Homme-Originals/Dr-Martens-Bottes-Union-Jack-8%C2%A0%C5%93illets/p/10950001
Doc Martens Union Jack noir, 150 €

Et si elles ne sont pas encore suffisamment patinées à mongoût, je leur ferai goûter au Hellfest au printemps prochain !

En attendant, je zieute particulièrement la tendancegirly-liberty de cette saison :
http://www.drmartens.com/fr/Femme-Bottes-%25257C-Boots/Dr-Martens-Bottes%C2%A01460-W/p/11821024
Doc Martens à motif liberty, 180 €

Bref, je suis une Doc Martens lover et c’est une pathologie à vie.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0