Contribution de
choupi2
Maman   sexo-psycho  

Je veux un enfant mais pas lui !

J'ai envie d'un bébé. Super non ? Oui, mais voilà, le "futur père" n'en a pas aussi envie que moi. Solutions de ma psy.

Je veux un enfant mais pas lui !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

4) J'imagine que ces solutions ne sont pas les mêmes si j'ai 25 ans ou si j'en ai 40...

Oui, c'est différent. Quand on a 25 ans, les choses évoluent, on a le temps. Mais à 40 ans , c'est un peu "maintenant ou jamais", on est pressés par le temps. Ceci dit, ce qui compte, c'est la relation de couple (est-il assez solide, construit ?). Mais c'est complexe. Il peut y avoir des situations difficiles de femmes qui veulent un enfant et qui n'osent pas quitter leur partenaire de peur de ne pas en trouver un autre. C'est douloureux. Cependant, la solution reste la même : le dialogue. Sinon, on court toujours le risque de se retrouver seule avec un enfant. Si c'est une revendication forte, le couple ne résistera pas. Tout dépend de notre souhait : privilégier sa relation de couple ou son désir personnel.

Veut-on un enfant coûte que coûte ou un enfant de cet homme-là ?

5) Si nous deux, on décide de ne pas avoir d'enfants, comment le faire accepter à la famille ?

Je pense qu'il faut apprécier le fait que votre famille vous a mit au monde et pareil pour votre partenaire. Et leur dire que vous aussi, vous allez transmettre la vie, mais autrement. On peut aussi créer un couple, une relation...

 

 

6) Bon, finalement, comment vivre son désir d'enfant quand il n'est pas partagé ?

En général, on le vit plutôt mal. Si ce désir d'enfant n'est pas partagé, on en vient vite à se renfermer et ensuite cela devient une obsession. Soudain, il n y a plus que ça qui compte. On reste dans son idée et on s'imagine que personne ne nous comprend.

Ce que je préconise c'est de rester ouvert à l'autre et à la relation. Il faut partager, être à l'écoute de l'autre.Je note aussi qu'il faudra parler de contraception ... En effet, si une femme utilise de la contraception alors qu'elle veut des enfants, c'est violent pour elle. Il faudra peut-être en parler et envisager que ce soit celui qui n'en veut pas, qui porte cette responsabilité.

Et si c'est moi qui ne veut pas d'enfant, c'est normal ?

Ca peut arriver, mais ce n'est pas une question de "normal, pas normal". Il y a sûrement des raisons, un peu semblables aux raisons des hommes, d'ailleurs. Si vous vivez bien avec et que votre partenaire aussi, alors il n y a pas de problème. La seule difficulté, c'est face à la societé. Il y a des gens qui vous poseront plein de questions ou commenteront "il serait temps de s'y mettre..." ou d'autres qui ne diront rien, car ils imagineront un problème grave. Si jamais vous pensez changer d'avis un jour, faites une introspection "est-ce qu'on m'a dit quelque chose dans mon enfance sur le fait que je ne serai pas une bonne mère ?".

Merci à Rachel Izsak, thérapeute de couple et auteure de "Vivre son désir d'enfant, facettes cachées et perspectives", éditions du Seuil.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0