Contribution de
La rédact'
Cuisine   Bonnes adresses  

Jean-Luc Poujauran

Jean-Luc Poujauran
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Extrait de gourmandises

Son pain typique ?

Le pain de campagne

L'ustensile dont il ne se sépare jamais ?

La lame de rasoir pour inciser la pâte, qui permet de libérer le gaz carbonique avant d'enfourner et de faire des dessins

Son truc en plus ?

L'eau osmosée (purifiée)

Sa définition d'un bon pain ?

Un bon agriculteur, un bon meunier et un bon boulanger

Son ingrédient préféré ?

La noisette biologique

Son odeur favorite ?

L'odeur du levain naturel

Un souvenir de plats de son enfance ?

La tranche de jambon poêlée à la cheminée bau sel avec deux oeufs au plat cherchés dans le poulailler

Son restaurant préféré ?

Le restaurant BL de Jean-Charles Baron à Nantes

Son plat préféré ?

Le saumon sauvage de Loire

Le plat qu'il déteste ?

Le Haggis, panse de brebis farcie, plat traditionnel écossais

Le plat qui lui manquerait le plus sur une île déserte ?

Le hachis parmentier de canard au foie gras

 

Le bon pain de Poujauran

Bon comme du bon pain... Voilà comment l'on pourrait qualifier Jean-Luc Poujauran, la cinquantaine fringante, grisonnant, cheveux mi-longs, l'un des boulangers les plus réputés de la capitale, artisan authentique, qui fabrique chaque matin depuis trente ans pain au sésame, au pavot ou aux figues...

Un délice que nous envient nos voisins d'outre-atlantique à déguster sans modération dans plus 100 restaurants de la capitale.

Jean Luc Poujauran

Quand vous dînez d'un bon restaurant, la première impression que vous en avez ne vient pas de l'entrée, mais du pain que l'on vous a servi pour patienter...

C'est pourquoi les chefs sont nombreux à Paris à commander le pain de Jean-Luc Poujauran ! Ce boulanger de tradition cherche chaque jour dans son fournil à améliorer ses pains, par le choix du blé, des matériaux de cuisson en pierre de lave, des temps de pétrissage et de fermentation très lents, par la purification de l'eau et la qualité du sel.

Cet ami de Robuchon ou de Guy Martin , approvisionne plus de 100 restaurants parisiens, dont Hélène Darroze , Flora Mikula , Joël Robuchon, Pascal Barbot de l'Astrance ou Cyril Lignac , pour ne citer qu'eux...

Pendant près de 30 ans, Jean-Luc Poujauran, qui a fait ses premières armes chez Ladurée, a fait courir tout Paris rue Jean Nicot.

Pas moins de 1200 clients par jour - de Catherine Deneuve à la gardienne d'immeuble - venaient se damner et n'hésitaient pas à faire la queue pour ses baguettes savoureuses,

son pain de campagne généreux, ses pains aux raisins, aux noix ou à la figue, ses tartes aux pommes, ses sablés... Et que dire de ses cannelés ou sa galette des rois !

Depuis qu'il a vendu sa boutique, il n'est plus possible de croquer dans l'un de ses pains tellement croustillants, mais vous pouvez commander son gros campagne sur le site www.lehautdupanier.com ...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0