Contribution de
mavoo
Culture  

Joséphine a osé... et j'ai adoré ça !

A partir du 13 septembre 2011, Joséphine ose tous les mardis et mercredis raconter sa vie. Dans les moindres détails. Elle chante, danse, pleure... et nous fait rire ! J'y suis allée et je vous raconte.

Joséphine a osé... et j'ai adoré ça ! © JB Mondino
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
Josephine ose

Josephine Ose

Tous les mardis et mercredis à 19h45 A partir du 13 septembre 2011Au Sentier des Halles50 rue d'Aboukir, Paris 2

Tarifs : prévente 12 euros, adhérents 10 euros, sur place 15 euros.

www.josephineose.com/

www.lesentierdeshalles.fr/

Elle a osé et elle a bien fait !

Joséphine a plus d'un tour dans son sac, enfin, sa robe.

Oui, parce que sa tenue de scène, c'est une belle robe de princesse , en tulle. Et elle porte un diadème ! Normal en même temps, c'était son anniversaire hier, elle a eu 25 ans.

Vous êtes perdues ?

C'est normal. Joséphine, c'est ça : une boule d'énergie qui nous raconte sa vie, son histoire (son oeuvre) en commençant par son anniversaire et la façon dont elle s'est faite larguée. Comme quoi ça arrive à tout le monde.

Pendant près d'une heure et demi, on apprend à la connaître, elle, sa famille, ses amis et même ses ex ! Son récit décontracté et décalé part dans tous les sens. C'est ce qui fait son charme aussi.

On rigole, on rigole, mais on apprend des choses aussi ! Par exemple, maintenant je sais que pour ne pas coucher le premier soir , il suffit d'attendre minuit et c'est déjà un autre rendez-vous.

Si vous cherchez un Woman show classique, ça n'est pas pour vous. Et oui, Joséphine n'est pas qu'un corps qui fait des blagues, c'est aussi une voix. Le spectacle est ponctué par des chansons à la fois belles et drôles. Accompagnée sur scène de 2 musiciens (qui n'ont pas leur langue dans leur poche), elle danse au rythme de la musique avec grâce... ou pas !

Mais franchement, qu'est ce qu'on se marre.

 

Bon, ne le crions pas trop fort, elle risquerait de prendre la grosse tête... Car comme elle le dit "Mieux vaut avoir la grosse tête qu'un gros cul !".

Et vous savez quoi ?

La Joséphine de la chanson, c'est elle ! Si, si vraiment. Son père était batteur pour Bashung, qui allait du coup souvent chez elle... "Il venait me voir, me pinçait la joue et me disait Ah, si j'osais Joséphine."

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0