Contribution de
Laetitia_Rbl
Culture  

L'expo Harry Potter à la Cité du Cinéma : merci, mais non merci

En fan incontestée de l'univers de Harry Potter, j'ai fait un tour à l'exposition consacrée au sorcier. Rarement ai-je été aussi déçu…

L'expo Harry Potter à la Cité du Cinéma : merci, mais non merci © LR
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Entre Harry Potter et moi, c'est une longue histoire d'amour. J'ai dévoré les livres, rêvé de ma lettre, vu et revu les films. Le point culminant de mon côté fangirl a été de découvrir les studios londoniens l'hiver dernier. J'en étais ressortie avec des étoiles plein les yeux.

Résultat, quand on m'a annoncé que l'expo Harry Potter débarquait en France, j'ai sauté de joie, et j'ai pris mes billets à la première occasion, avec hâte de découvrir une nouvelle facette de cet univers.

Oui, je savais que l'exposition serait courte.
Oui, je savais que je risquais de voir des choses que j'avais déjà vu.
Non, je ne pensais pas que je serai à ce point déçue.

L'exposition est donc, effectivement, très très courte. Une mini introduction ou trois personnes essayent le Choixpeau, une mini-vidéo, et c'est parti. On découvre quelques petites choses : des morceaux de décors, des accessoires, des tenus. Le tout réuni en quelques salles. Un point, c'est tout. Même en prenant le temps de lire tous les textes, en 20 minutes à peine, nous avions fait le tour.

Mais le pire, le pire ! C'est cette jeune femme déguisée en sorcière. Etait-ce une fan ? Etait-ce une guide ? Je n'en sais rien. Mais toujours est-il que, installée à côté des Horcruxes, elle expliquait comment celles-ci avaient été détruites. Pourquoi pas, certes. MAIS ENCORE EUT-IL FALLU QU'ELLE DONNE LES BONNES INFORMATIONS ! Madame, si tu me lis : le diadème de Rowena Serdaigle a été détruit par le Feu Deymon de Crabbe dans la Salle sur Demande. Par par un crochet de basilic. Alors la prochaine fois que quelqu'un essaye de te corriger, merci d'être mignonne et de ne pas lui répondre "la ferme, je sais mieux que toi", hein.

Parenthèse fermée, l'exposition se termine par la boutique, hors de prix, comme on pourrait s'y attendre. 80 euros la carte du Marauder, 70 euros le retourneur de temps… Autant vous dire que nous n'avons pas demandé notre reste !

Voilà voilà. Concrètement, si vous vous attendez à voir monts et merveilles sur l'univers de Harry Potter… Zappez cette expo, et sautez dans le prochain Eurostar direction Londres !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0