Contribution de
annaick_f
Culture   Musique  

la mecanique du coeur

" La mécanique du Cœur ", c'est à la fois le nom du dernier disque de Dionysos, mais aussi le titre d'un roman signé par Mathias Malzieu, le chanteur du groupe. A l'occasion de cette double actualité, elleadore a sauté sur son balais volant à la rencontre de Mathias et Mike de Dionysos...

la mecanique du coeur
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Ecouter un extrait de L'homme sans trucage :

 

 

 

 

L'album : La mécanique du Cœur de Dionysos, disponible depuis le 5 novembre 2007 (Barclay / Universal)

Le livre : "La mécanique du Coeur " de Mathias Malzieu, sorti en octobre 2007, chez Flammarion.

 

"Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Si bien qu'une sage-femme, un brin sorcière, remplace son cœur défectueux par une horloge...Jack vivra, mais à condition d'éviter la colère et surtout, l'amour, qui auraient raison de lui."

Quand j'ai pensé à Jack l'éventreur, j'ai pensé à Bashung.

"La mécanique du Cœur ", c'est à la fois le nom du dernier disque de Dionysos, mais aussi le titre d'un roman signé par Mathias Malzieu, le chanteur du groupe. A l'occasion de cette double actualité, elleadore.com a sauté sur son balai volant à la rencontre de Mathias et Mike de Dionysos...

Histoire d'en savoir plus sur un projet poétique et "fantastique" qui, au passage, a conquis toute notre rédaction !

Par Annaïck F.

elleadore.com : Bonjour les garçons ! Mathias (chanteur de Dionysos et auteur du livre) et Mike (guitariste de Dionysos) en chœur : Bonjour et merci d'être là !

elleadore.com : Histoire de mettre toutes les pendules des lectrices à l'heure, "La mecanique du coeur", c'est "il était une fois" quoi ?Mathias : Il était une fois un livre, avec un fantasme de cinéma, au départ. Et l'envie, avec la naissance du personnage principal, d'en faire une chanson, et puis avec les autres personnages, de faire plusieurs chansons, et puis au lieu de faire des chansons justes sur des personnages, faire des chansons avec eux...

C'est donc l'envie de faire un faire un vrai disque. Pas juste un concept, mais un vrai disque du groupe, connecté au livre mais de manière indépendante. Mike : Cet album est un peu comme des instantanés, avec un éclairage différent qui n'a pas les mêmes bases que le livre...Mathias :

Oui, on peut lire le livre, sans connaître Dionysos, car c'est un vrai roman...

Et on peut écouter le disque seul même si on connaît pas le livre et son histoire. Bref, c'est comme on veut, la mécanique du cœur est une proposition ! Finalement, c'est peut-être même " il était trois fois " : le livre, le disque et... le cinéma. Car il y a aussi des pistes de ce côté là, même si une adaptation ciné est un projet pharaonique.

elleadore.com : Même s'il est beau, le titre "refroidit" un peu, non ? Le métal, c'est froid... Sans oublier que l'histoire commence "le jour le plus froid du monde"... et que le coeur du héros est gelé... Brrr, on se réchauffe quand ?Mathias : On se réchauffe au contact de l'humain ! J'aime bien cette idée-là... de partir d'un extrême...Mike : ... ça devient pas complètement chaud, y a toujours une ambiguïté c'est ni noir, ni blanc.

Nous, on aime bien ça, ces espèces de montages russes au niveau des émotions...

Il n'y a qu'à voir les titres de nos albums précédents... "Western sous la neige", "Monsters in love"... Tout ça, c'est le mélange du chaud et du froid...Mathias : Oui et puis il y a un truc dans le froid qui m'intéresse, même si je n'aime pas avoir froid. C'est le côté "on s'emmitoufle". Quand on va au ski et qu'il a fait super froid, il y a cet espèce de moment génial on tu enlèves toutes les couches et où tu vas prendre ta douche... Tu es bien, tu es au chaud ! Y a une intimité que j'aime bien là-dedans...

elleadore.com : Dans cet album, il y a un petit coeur qui bat au son du rock, du hip-hop, du blues, du slam, de la chanson, d'horloges ou de musiques de films à la Elfman et à la Morricone. Ca fait beaucoup d'émotions pour un seul coeur, non ?Mathias : Mais si... mais c'est bien ! (Grand sourire) On est comme ça, musicalement, on a toujours bien aimé picorer dans des choses qui nous plaisent. Sans jamais rien s'interdire ! On ne s'est jamais dit " Dionysos, c'est ça " !

On a toujours fait ce qui nous plaisait, juste par curiosité et gourmandise...

Donc sur "La mécanique du cœur", ce côté qui pourrait patchwork, à mon avis de l'est pas, parce qu'il y a un parti pris.

Mathias : Y a plein de gens qu'on aurait pu faire venir, si c'était juste de la copinerie ou de l'artistique ! J'aurais bien aimé faire Gaétan de Louise Attaque, Bruno Cali, Deportivo... Mais là, on a pensé en terme de personnage.

elleadore.com : Le casting des duos du disque est impressionnant ! Voir notamment Bashung incarner Jack l'éventreur et Jean Rochefort se changer en Georges Méliès, ça tient de la magie. Pourquoi ce choix ?

Mathias : Quand j'ai pensé à Jack l'éventreur, j'ai pensé à Bashung. Je ne saurais pas trop t'expliquer pourquoi... Je trouve qu'il a un côté créature de la nuit, dans le sens classieux. Et Jean Rochefort, parce que c'est un inventeur ! Il a la bouille qui va avec. Et puis, pour moi Méliès c'est un Don quichotte...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0