Contribution de
Lafilledelacom
Mode   Dressing  

La petite robe noire et le vidéoprojecteur

Parfois, un moment de solitude, c'est mieux quand on le vit seule.

La petite robe noire et le vidéoprojecteur © American Apparel
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

J'ai différentes casquettes dans ma vie de tous le jours et une fois par semaine, j'enfile celle de professeur. 

Si cette activité peut en paniquer certain, j'essaie toujours d'aller donner mon cours de la manière plus détendue possible, tout en faisant attention au moindre détail. Je me souviens de quand j'étais étudiante et où je pouvais passer tout un cours à me moquer d'un prof. 

Cheveux, maquillage (notamment du rouge à lèvres sur les dents), accessoires, tout est vérifié ! Bon, je ne checke pas que mon apparence, je bosse aussi sur mes cours hein ! 

Depuis quelques semaines, la saison des cours a repris et je tente d'apprivoiser 42 petits renards. Ce n'est pas aussi évident que dans mes souvenirs mais j'y prends beaucoup de plaisir. Enfin, ça c'était avant... Avant mon drame.

Un matin devant mon dressing, l'éternel doute "que vais-je mettre ?" suivi du sempiternel constat que "je n'ai rien à me mettre". Je finis par enfiler ma petite robe noire du moment, un petit morceau de tissu signé American Apparel, celle ci-même : http://store.americanapparel.eu/robe-tente_rsa0391 

Dans ma tête, je me dis "bon, elle est courte mais avec des collants ça passe et puis je suis jeune, je peux me le permettre." Hop, on ajoute à ça des boots, des bijoux et du rouge à lèvres (hop, check des dents) et c'est parti !

Pendant le cours, je constate quelques rires... Ok, ils sont jeunes, j'ai du écorcher un mot... Puis ça recommence, plusieurs fois... Tout en essayant de rester concentrée sur mon cours, je tente de comprendre d'où vient le problème. Je comprends que ça vient de ma robe... Pour désamorcer tout ça, au moment d'écrire sur le tableau je tente un "oui, je sais, ma robe est courte mais je crois que ça n'enlève en rien que vous devez écouter mon cours et je suis certaine que ce que je raconte est plus intéressant que la longueur de ma tenue". 

Le cours se termine et je retourne bosser. Je me dis que la prochaine fois, je mettrais cette robe sur des collants très opaques. Puis je me retrouve au milieu d'une pièce très éclairée, face à moi, un miroir. C'est à cette seconde que mon restant de dignité a choisi de mourir. Le problème de cette robe n'était pas tant sa longueur mais sa transparence. Durant 4h, grâce à un vidéoprojecteur dirigé constamment sur moi, j'ai donné un cours en étant quasi-nue. Au fond de moi-même j'ai du pleurer 800l de larmes... 

Alors mesdames, dans la liste des éléments à checker avant de faire soutenance en public, ajouter "vérifier la transparence de ma tenue". 


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0