Contribution de
Léonie_D
Mince Alors !   sexo-psycho  

L’aquabike, comme un poisson dans l’eau

Les sports habituels trop mainstream ? Pas de soucis, on a d’autres disciplines en stock, à la fois efficaces et originales.

L’aquabike, comme un poisson dans l’eau © Facebook Atelier Mood
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Parmi elles, l’aquabike qui, comme son nom l’indique, consiste à faire du vélo dans l’eau. Un mix improbable à première vue mais qui séduit de plus en plus par son aspect ludique. On vous explique ?

 

L’aquabike, c’est quoi ?

C’est un sport récent (fin des années 90) qui implique un vélo en partie immergé dans l’eau et une série d’exercices musculaires à effectuer dessus. Plus ou moins intenses, en fonction de notre niveau et de nos conditions physiques, les séances durent en principe 45 minutes et sont orchestrées par un coach. On alterne ainsi phases de pédalage et mouvements de gymnastique.

 

Quels sont ses bienfaits ?

L’aquabike peut être très physique –avec des enchaînements rapides, mais le fait d’exécuter les mouvements dans l’eau protège nos articulations, nous épargnant courbatures et autres douleurs liées à l’exercice.

Pratiqué avec assiduité, il nous permettra à coup sur d’améliorer notre rythme cardiaque et de nous maintenir ainsi en forme.

Détail qui ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde, l’aquabike affermit notre corps et nous affine : l’eau agit directement sur les capitons (bye bye la cellulite) tandis que nous éliminons de la masse graisseuse à chaque séance. En bref, c’est le bon plan pour être svelte mais musclée.

 

Que muscle t-on lors d’une séance ?

Plusieurs parties du corps sont ciblées et notamment les abdominaux, le bas du corps et les triceps. L’aquabike est donc un sport complet qui facilite nos efforts grâce à la pression de l’eau.

 

A qui s’adresse ce sport ?

On est tous les bienvenus pour pédaler dans l’eau puisque cette dernière protège nos muscles d’éventuelles blessures. L’aquabike n’est ni acrobatique ni compliqué en soi : il suffit surtout d’être bien latéralisé (un minimum du moins) parce que oui, on va vous demander de poser le coude droit sur le guidon ou la jambe gauche par-dessus le vélo.

Si vous attendez un enfant, c’est possible aussi : les cours réservés aux femmes enceintes sont identiques aux cours classiques mais présentent un rythme plus décontracté et moins d’abdominaux.

 

Où le pratique t-on ?

Aujourd’hui, la majorité des salles de sport possédant une piscine proposent l’aquabike comme activité, il ne vous sera donc pas très compliqué d’en trouver (et le prix sera compris dans votre abonnement).

Vous pouvez également vous la jouer chic et aller dans un centre spécialisé. Dans ce cas, compter de 25 à 35 €. L’aquabike se pratique généralement en cabine (particulières ou 4 vélos maximum) dans un cadre confiné. Et chouchoutée jusqu’à la dernière minute, vous pourriez bien finir, après votre cours, par un moment détente dans le sauna.

On aime ?

C’est facile et sympa, alors on y va franchement et sans aucune appréhension ! Reste que pour maintenir le cap toute une année, il faudra prendre en compte l’aspect un peu répétitif de la discipline. 


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0