Contribution de
lapetitebrune
Cuisine  

Le chocolat chaud, ce petit plaisir qui à un gout d’enfance.

Pourquoi grandir quand on peut rester une enfant ?

Le chocolat chaud, ce petit plaisir qui à un gout d’enfance. © Café de Flore
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

On a tous nos petites madeleine de Proust, me concernant, le chocolat chaud est un retour en enfance. Il est une parenthèse douce au milieu de tout le stress de la vie.

J’ai plaisir à déguster des boissons chaudes, je consomme beaucoup de café pour ne pas m’endormir à 14h, je bois beaucoup de thé surtout des « detox », le chocolat, lui, je le bois uniquement par plaisir, sans raison. 

Pour maintenir, ce côté « enfant » j’ai donc toujours chez moi du Nesquik. J’ai conscience que ce n'est pas très bon mais c’est celui que je buvais enfant. Je m'amusais à mettre une grosse dose de chocolat au fond de ma tasse et je mettais très peu de lait pour faire une pâte un peu étrange et très sucrée. Je la dévorais avant de préparer u vrai chocolat liquide. J'avoue, un peu honteuse, que j'ai maintenu ce petit rituel. 

Mes proches connaissent mon attachement au chocolat chaud, donc, ils ont essayé de m’en offrir de bonne qualité, mais c’est pas mon enfance, ils sont tous beaucoup trop amers. Quand je veux un « vrai » chocolat de bonne qualité, j’ai donc ma listes de « bonnes adresses ». 

Alors, lectrices parisiennes, si vous êtes comme moi, amatrices de bons chocolat chaud, j’ai 3 adresses parisiennes pour vous : 

- Le Meurice : il est doux, il est parfait pour un petit déjeuner 

- Le Café de Flore : il est savoureux, on a envie d’en boire des litres 

- Le Bristol : il est très fort mais la chantilly qui va avec est complètement folle. 

Toujours à la recherche de petits endroits magiques n’hésitez pas à me partager vos endroits où le chocolat chaud saura me faire perdre 20 ans :) 


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0