Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Le film à éviter

Tiré d'un roman de Marc Levy, Mes amis mes amours sort sur les écrans. Ah oui ? Euh... Qu'est-ce qu'il y a d'autre à voir cette semaine ?

Le film à éviter
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Mes amis, mes amoursDe Lorraine LevyAvec Vincent Lindon, Pascal Elbé, Virigine LedoyenSortie le 2 juillet www.mesamismesamours-lefilm.com/

 

 

 

 

 

Synopsis

Mathias et Antoine, pères divorcés ayant la garde de leurs enfants, décident de faire toit commun dans le quartier français de Londres. La vie s'organise mais la rencontre entre Mathias et Audrey, une journaliste, chamboule tout.

A voir aussi cette semaine :

Par suite d'un arrêt de travail

Bons baisers de Bruges

Un jour peut-être

 

 

Mes amis, mes amours

Je n'ai jamais lu un livre de Marc Levy. Ce n'est pas une fierté mais ça va le devenir. Car je sais maintenant pourquoi je n'en lirai jamais.J'ai vu Mes amis, mes amours.

Et par-dessus tout, c'est la consternation qui m'habite.

Des bons sentiments à chaque coin de rue. Des personnages stéréotypés auxquels on a collé quelques lubies pour leur donner un peu d'épaisseur alors qu'ils sont creux comme le Vésuve. Londres version frenchie qui ressemble à un décor de carton pâte. Des situations convenues... J'arrête là ? Bon, pour celles qui ne sont pas convaincues, voici en substance ce que nous avons :- Un libraire sans le sou qui se paye une librairie à Londres. Logique.- Un architecte divorcé qui récure tout du sol au plafond. C'est le schtroumph laveur.- Une fleuriste qui fait écrire ses lettres d'amour par celui qu'elle aime mais qui ne le sait pas. (le schtroumph laveur).

Ma mère appellerait ça un truc à l'eau de rose.

- Une restauratrice de 60 ans fumeuse de joints. Mince, incroyable. - Une journaliste BCBG mais surtout touriste et amoureuse du libraire. Ben oui, c'est quand même une comédie romantique, quoi.Bienvenue dans le monde des Bisounours version Marc Levy ! À propos, c'est sa sœur qui a fait le film !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0