Contribution de
delph
Beauté   News Beauté  

Le luxe selon Serge Lutens

Artiste autodidacte, esthète, poète, orfèvre des sens, Serge Lutens a fait du beau la quête d'une vie entière. Photographe, créateur de maquillage pour Dior à la fin des années 60, il a révolutionné le monde des senteurs en composant une parfumerie d'auteur aux essences capiteuses, addictives, inspirées par sa terre d'adoption, le Maroc.

Le luxe selon Serge Lutens
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Visitez les Salons du Palais Royal Shiseido en regardant la vidéo !

copyright : Ling Fei

 

Un voyage de luxe ?

Rester chez moi avec mes livres

Un hôtel de luxe ?

Un hôtel qui a la gentillesse, la prévenance, la délicatesse. Cela peut-être l'hôtel de la gare ou le Ritz par exemple, s'ils répondent à ces attentes.

 

En 1980, Serge Lutens entame sa collaboration avec Shiseido, qui donnera naissance deux ans plus tard au premier parfum de l'artiste, l'énigmatique Nombre Noir... C'est le début d'une incroyable lignée de fragrances rares, voyages vers l'Orient, légendes fleuries, contes enchantés aux noms évocateurs : Ambre Sultan, Fleurs d'Oranger, Fumerie Turque, Tubéreuse Criminelle, Rose de Nuit, La Myrrhe... jusqu'aux derniers Serge Noire et El Attarine.

S'il ne fallait avoir qu'un seul luxe ?

Demeurer attentif et passionné sur les sujets qui m'obsèdent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'offrir un parfum signé Serge Lutens, c'est partager la rêverie et l'imaginaire d'un homme guidé par la recherche d'intenses émotions olfactives.

Un luxe partagé par de nombreux passionnés et amoureux de cette parfumerie hors du commun.

Pour elleadore.com, l'artiste a livré sa vision du luxe...

 

Votre tout premier luxe ?

J'y suis fidèle : une solitude habitée de littérature, de peinture, d'architecture.

Votre objet de luxe ?

Je n'ai pas d'objet fétiche. Je peux ramasser un caillou qui me plait et me touche, et y attacher une importance équivalente à une toile achetée chez Sotheby's. Mais les deux pourraient disparaître du jour au lendemain, sans que j'en sois affecté...

Un luxe inaccessible ?

Essayer de vivre le passé au présent sans le transposer.

Créer des parfums : un luxe ?

Non, c'est un travail, une tension, une obsession, une volonté involontaire.

Votre petit luxe perso ?

Dormir sans somnifère.

Un cadeau de luxe ?

Pour qui ? Un cadeau, c'est une attention particulière. Il n'y a pas de généralité sur ce sujet. J'ai reçu un jour une trentaine de petits foulards noirs. L'attention et la justesse de ce cadeau m'ont comblé !

Votre définition du luxe ?

La proximité de tout ce que j'aime et de tout ce qui pourrait me manquer pour l'accomplir.

Le luxe, c'est de pouvoir dire...

Ce que l'on pense.

Et c'est de pouvoir faire...

Ce qui vous complète, ce qui vous comble.

En 1992, Serge Lutens imagine un écrin pour accueillir ses précieux parfums, une adresse un peu secrète où l'on vient du monde entier découvrir et s'imprégner des histoires olfactives de l'artiste.

Visite guidée...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0