Contribution de
virginie_quantin
Culture   Livres  

Le monde du manga : Lost in translation !

Depuis Goldorak et Sailor Moon, les mangas ont bien évolués. Prête à la découverte ?

Le monde du manga : Lost in translation !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Glossaire :

- SHÔJO : manga pour jeunes filles avec des histoires d'amitié, d'école et de petits copains.A découvrir : Nana, Fruits basket, Je ne suis pas un ange (éd. Delcourt), L'Académie d'Alice, Hana Yori Dango (éd. Glénat)- SHÔNEN : manga des garçons, avec sport, baston, épreuves et missions pour devenir un super héros !A essayer : Naruto, Death Note (éd. Kana), GTO (éd. Pika), Bleach, One Piece, Akira (éd. Glénat) - SEINEN : manga pour hommes adultes, avec travail, stress, sexe et SF à la clef.Les indispensables : Monster (éd. Kana), 20th Century Boys (éd. Panini)- JOSEI : manga pour femmes. Sexe, mode et ambition dévorante sont au programme.A tenter : Dernier soupir, Complément affectif, Après l'amour, la sueur des garçons a l'odeur du miel (éd. Delcourt), Everyday, Mlle Ôishi, 28 ans, célibataire (éd. Casterman)Ah ! j'allais oublier ! le mot ecchi peut vous intéresser : il désigne les mangas érotiques ;-)

Qui dit " manga "... dit Candy. Euh... pour celles qui ont connu le club Dorothée ! Les couettes blondes, les yeux de bambi de Candy... reflets de son grand amour Anthony... Pour les garçons, qui dit manga, dit Goldorak, Albator et Capitaine Flam. Attention ! si tu confonds, " tu n'es pas de notre galaxie " ! Depuis, il s'en est passé des choses dans l'univers des mangas !

Ce qui me sépare des mangas

Les obstacles ? La lecture à la japonaise, de la fin au début, de droite à gauche... Mais c'est juste une question de minutes. Le plus gênant, ce sont tous ces jugements réducteurs : " De toute façon, le manga, c'est soit des combats, soit du cul, soit des histoires culcul ! " + " Les dessins sont moches ! ". Alors, mangas = le sexe-porno ou l'amour fleur-bleue ?

Je ne crois pas les mauvaises langues. Et les copines me donnent de précieux repères pour découvrir ce pays exotique.

Orlane, 18 ans, gaga de mangas" J'ai lu ma première revue mangas à 10 ans, c'était l'époque Pokemon. J'ai découvert Sailor Moon avec le câble, j'aimais bien cet univers mimi, sans violence. A 14 ans, j'ai acheté et dévoré ma première série papier complète, Fruits Basket. Aujourd'hui, je relis les 23 tomes. J'aime cette histoire de magie reliée au zodiac chinois. L'héroïne aide des garçons maudits qui se transforment en animal dès qu'ils la voient. Mais elle ne règle pas ses propres démons..."

" Le style est à part. La forme des yeux des personnages est unique, c'est d'ailleurs aux yeux qu'on reconnaît un mangaka [auteur de manga]. " (Orlane)

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0