Contribution de
La rédact'
Culture   Evasion  

Le Petit Nice Passédat

Et si, d'un coup de TGV fendant l'air, on partait à la mer pour les vacances ?Et si on allait respirer les embruns du Sud avec un beau brun, ou ses chérubins ?

Le Petit Nice Passédat
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Et si, d'un coup de TGV fendant l'air, on partait à la mer pour les vacances ?Et si on allait respirer les embruns du Sud avec un beau brun, ou ses chérubins ?

A dix minutes de la gare de Marseille, près du vieux port, face au château d'If.

J'arrive et je suis tout de suite conquise par la grande bleue que surplombe l'hôtel. Elle est là. Elle mange les murs de cette villa néo-grecque. On entend sa respiration puissante qui nous remue le cocotier. " Pardon de t'avoir quittée si longtemps ", qu'on a envie de lui dire.

 

Montrez-moi ma chambre.

Je vous suis. Chaque chambre est conçue pour le bonheur des yeux, le repos de l'esprit. Chacune porte un nom : Fanny, César, Pagnol, aux magnifiques coloris.La Georges Sand, romantique en diable, ma préférée. Malibran, Eugenie.Vue sur mer, terrasses ( bon, vous allez me dire en hiver... mais parfois il fait très doux dans le sud à Noël), jacuzzi, coin boudoir offrent en surplus des petits bonheurs divers et variés.

 

On dîne ou quoi ?

On se fait belle comme tout et on descend dîner face à la mer.Oui, toujours elle...En plus, la piscine, le soir, même si on ne plonge pas dedans, est rayonnante, scintillante à souhait, nichée au coeur d'un jardin plein de senteurs.

Mais, ma parole, on dirait le Sud !

Et c'est ce que Gérald Passédat, chef du restaurant et petit-fils de l'acquéreur du lieu n'oublie pas dans sa cuisine. Le poisson est roi ainsi que les produits de l'arrière-pays. Doté d'un tempérament novateur, il revisite les sentiers aux cigales, les modernise avec intelligence.On n'oublie pas au passage les deux étoiles de cet établissement au Michelin. Comme si ils en avaient pas assez là-haut par les soirs dégagés !

Alors, on fonce ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0