Contribution de
laura75
Mince Alors !   sexo-psycho  

Le régime protéiné c'est (vraiment) pour moi ?

Chasse aux kilos oblige, c'est le régime qui a la cote. Sauf qu'il n'y a pas de méthode miracle... et que ce régime hyperprotéiné est loin d'être fun ! Alors dans votre cas, c'est une bonne idée ou pas ? Réponses !

Le régime protéiné c'est (vraiment) pour moi ?
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Chasse aux kilos oblige, c'est le régime qui a la cote. Sauf qu'il n'y a pas de méthode miracle... et que ce régime hyperprotéiné est loin d'être fun ! Alors dans votre cas, c'est une bonne idée ou pas ? Réponses !

 

- Je voudrais perdre 2/3 kilos avant le maillot

Pas la peine !

Pas besoin de vous mettre à la diète sévère et de déséquilibrer complètement votre alimentation pour perdre les kilos " raclette " de cet hiver (sauf si votre départ en vacances, c'est mardi prochain...). Surtout qu'on le sait, une fois qu'on se lance dans un vrai "régime", on a toutes les chances de s'y retrouver abonnée ensuite et de faire le yo-yo. Et si on vous disait qu'au lieu de vous mettre au régime blanc de poulet/ haricots verts, super frustrant, vous pouvez continuer à manger un peu de tout ?

A la place, essayez plutôt :

...de changer vos petites (mauvaises) habitudes. Arrêtez de grignoter entre les repas (et faites de vrais repas d'ailleurs, sans zapper le petit-dèj), limitez les restos ou les apéros entre potes à une fois par semaine, misez sur les fruits (l'été, c'est facile) en fin de repas ou en cas de petit creux pour rassasier vos envies de sucré, bannissez les boissons sucrées, etc... Vous avez même le droit à un vrai goûter (mais plutôt genre laitage ou pomme, pas tartine de Nutella) si ça vous évite de grignoter n'importe quoi. En attaquant dès maintenant, ça devrait suffire pour venir à bout des quelques kilos qui vous paraissent de trop dans le maillot.

- J'ai au moins 5 kilos de trop, voire plus

Pourquoi pas

L'avantage quand on se bagarre avec nos kilos en trop depuis pas mal de temps, c'est qu'avec ce régime, on " fond " très vite au départ (jusqu'à 2 ou 3 kilos en moins la première semaine). Super motivant quand on sait qu'on a beaucoup à perdre !En plus, on perd du gras mais pas nos muscles (cf. encadré), et ça, ça évite de se retrouver avec la silhouette d'une mamie de 80 ans (on gagne en fermeté au lieu d'avoir la cuisse qui pendouille).

Mais attention :

Il faut être hyper motivée car les "interdits" sont nombreux. Et plus on perd vite, plus on risque de tout reprendre illico, gare au yo-yo ! Pour éviter ça, ne zappez surtout pas la phase de stabilisation (cf. encadré). Et ne pensez pas que vous pourrez remanger "comme avant" (genre pizza/chips ou menu maxi BigMac) une fois la période de régime officiellement terminée. Ca doit surtout être l'occasion de reprendre de bonnes habitudes alimentaires !Si vous adoptez ce type de régime sur le long terme (plus d'un mois), filez consulter un médecin diététicien pour profiter de ses conseils (ça évite de faire n'importe quoi) et vous faire prescrire des compléments en vitamines et minéraux (histoire de compenser les carences).

Le régime protéiné, c'est quoi ?

- L'idée : adopter une alimentation riche en protéines (qu'on ne stocke pas) et faible en gras et en sucres. L'organisme a besoin de pas mal d'énergie pour assimiler les protéines. Du coup, il brûle plus de calories et va chercher cette énergie en puisant dans nos réserves de graisses. Résultat : on perd (rapidement) de la graisse mais pas (trop) de muscles.

- Concrètement, on a le droit au poisson et aux fruits de mer, aux viandes (maigres de préférence, type blanc de poulet, pas côte de bœuf), aux produits laitiers maigres (fromage blanc 0% par ex), aux œufs et aux légumes verts (à volonté). Uniquement ça (même au petit dèj !) dans les premiers jours, puis on introduit progressivement les autres aliments.

- Du coup, le régime se déroule en plusieurs phases : après la phase "starter" (très stricte mais ça ne dure que quelques jours), le diététicien nous indique chaque semaine quels sont les aliments qu'on peut ajouter à nos repas (pain, fruits, beurre...). La dernière phase, dite de "stabilisation", est la plus longue : elle dure plusieurs semaines, pendant lesquelles on se réhabitue à manger de tout mais en quantité raisonnable (ok au carré de chocolat mais on oublie les orgies de M&M's !).

- On peut aussi remplacer les aliments riches en protéines par des substituts de repas hyperprotéinés, sous forme de sachets. Mais comme le goût est rarement top, c'est encore plus frustrant et on augmente le risque de carences !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0