Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Le ruban blanc

Une histoire noire

Le ruban blanc
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

La danse, le ballet de l'Opéra de Paris

Mères et filles

Lucky Luke

Clones

Micmacs à tire-larigot

This is it

Pourquoi y aller ?

Parce que c'est la Palme d'or de Cannes 2009, un film qui s'est imposé devant le dernier Tarantino, "Le prophète" d'Audiard ou "Les Herbes folles"... Ça ne doit pas être si mal.

Pour le noir & blanc. Voir un film en bicolore et qui ne date pas des années 30 aujourd'hui au cinéma c'est une gageure. Et ce noir & blanc là, salué par toute la critique, a du sens.

Parce que vous avez pris un abonnement aux films d'Haneke, à son esthétique et à son étude quasi chirurgicale de la violence.

Pour ces visages tout droit sortis du début du 20ème siècle qu'Haneke et ses armées d'assistants sont allées dénicher au fin fond de l'Allemagne et de la Roumanie, d'incroyables visages qui rappellent de vieilles photos jaunies.

Ça parle de quoi ?

Un village protestant de l'Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale (1913/1914). L'histoire d'enfants et d'adolescents, d'une chorale dirigée par l'instituteur du village et celle de leurs familles : le baron, le régisseur du domaine, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans... D'étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d'un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

Plus d'infos

Un noir & blanc de Michael HanekeAvec Christian Friedel, Ernst JacobiSortie le 21 octobre 2009

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0