Contribution de
SleepingMummy
sexo-psycho   Maman  

L’épreuve du pot

Lors de l'apprentissage de la propreté, nos chérubins passent tout d'abord par l'étape du pot.

L’épreuve du pot © Spleeping Mummy
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Bien évidemment, cet instrument salvateur pour la mère et le père qui se voient enfin débarrassés des couches sales, imbibées et odorantes de sa progéniture, aperçoivent en ce modeste trône en plastique la fin de leur calvaire scatologique. Que nenni ! Ce n'est que le début de la fin. Car l'enfant, dans cet enseignement de la maîtrise de ses sphincters, n'atteint vraiment l'autonomie que des lustres plus tard... et encore.

Au départ, il faut bien continuer à "torcher" ses petites fesses car celles-ci ne sont pas auto-nettoyantes, contrairement à ce que l'enfant suppose par lui-même à chaque fois qu'il remonte sa culotte sur son séant une fois sa petite affaire terminée, colorant et odoriférant par la même ses sous-vêtements, pour le plus grand plaisir de ses parents, enseignants et ATSEM. Certains toutefois, en quête de bien être dans leur slip, optent pour la très usuelle "Maaaamaaaannn ! J'ai fiiiii-niiii !!!" ;qui nous invite à rappliquer aussi vite que ;Buzz l'éclair pour essuyer le fondement de nos petits anges à grand renfort de papier et lingettes. Afin de parfaire cette instruction hygiénique, marketeux et parents s'associent pour créer des chansons et des chorégraphies incitant l'enfant à devenir totalement indépendant, par le biais d'une divine grenouille et de sa sainte chanson, ôde à l'essuyage de fessier, aussi mélodique que technique, souvenez-vous de "Avec Kandoo, c'est toi qui fait tout !"

Mais ce que le pot n'apprend pas à l'enfant, c'est à se débarrasser de ce dont il s'est soulagé. Ça, quoi qu'il en soit, c'est aux parents de vider et nettoyer... au fond, patauger dans les déjections de sa progéniture est un peu devenu comme une seconde nature pour ses géniteurs. Mais quand enfin, l'enfant passe du pot sur les toilettes, ce magnifique trône de faïence avec système de renouvellement d'eau intégré et relié directement au tout à l'égout, les parents se sentent soudainement comme allégés d'un poids, comme s'ils apercevaient soudain la terre promise, la Sainte Vierge ou encore Moïse et les tables de la loi. On pourrait presque les entendre chanter ;"Alleluia" et interpréter quelques petits pas dedanse de la joie...

A suivre, l'épreuve de la chasse d'eau...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0