Contribution de
kmille
sexo-psycho   Mon couple  

Les grands moments de solitude au lit

En couple, le lit c'est l'amour, la complicité, la réunion des corps... Oui, mais pas que... Echantillon de looses (vécues) qui la foutent mal.

Les grands moments de solitude au lit
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

En couple, le lit c'est l'amour, la complicité, la réunion des corps... Oui, mais pas que... Echantillon de looses (vécues) qui la foutent mal.

Sandra

Je lui tourne le dos dans le lit, il se colle à moi. Assez rapidement, je sens "quelque chose" en moi mais je ne reconnais pas quoi. Dans un excès d'honnêteté, je lui dis : "C'est ton doigt ou ton sexe ?"Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Rapidement, je n'ai plus rien senti du tout. Et je n'ai jamais su ce que c'était !

Aude

Je parle peu quand je fais l'amour. Je sais qu'il aimerait pourtant, alors récemment, alors qu'il me fait l'amour, je me force à murmurer d'une voix sensuelle : "Oh oui, c'est bon". Il s'arrête et me demande "hein ?""Je disais : Oh oui, c'est bon." Forcément, la deuxième fois, on se sent bête.

Barbara

Ca devait être notre cinquième câlin environ. On était debout, nus, je me baisse doucement pour me mettre à genoux. A mi-chemin, il me remonte par les épaules en me disant "non, merci, je déteste les fellations".

Je me suis sentie perverse, sale, bête et seule.

Orianne

Des préliminaires de folie, enfin, il s'allonge sur moi, je le regarde dans les yeux et je lui dis : - Vas-y tu peux y aller !- Ca y est, j'y suis...

Estelle

Ca faisait 10 mois que j'étais dingue de lui, mais il était en couple. Un jour, il quitte sa copine, m'appelle aussitôt pour qu'on se voit. On se retrouve chez lui, on s'embrasse, on s'enflamme, je n'avais jamais eu à ce point envie d'un homme. Je le déshabille, il me déshabille puis soudain se recule, décomposé et me dit "ah non, c'est vraiment pas possible là, j'ai l'impression d'être face à une gamine de 10 ans". Il n'a pas apprécié mon épilation intégrale. Impossible de faire repartir la machine de toute la soirée, j'ai attendu que ça repousse.

Victoire

Un soir, on est dans un corps à corps passionné. Je suis à fond, et lui aussi visiblement. Un moment, il me dit "arrête, je suis trop excité je ne vais pas durer longtemps". Je lui réponds en souriant "Pense à ta mère". Ca a été radical...

Claire

Je simule. Souvent. A la fin d'un long câlin, tout content de lui, mon mec me demande : "t'as joui combien de fois ?" Impossible de me souvenir de mon cinéma. Je lui réponds "euh, trois fois". Il me regarde, déçu : "t'as donc fait semblant au moins deux fois".

Marine

Alors qu'on regarde la fin d'un film, on commence à faire l'amour. Au bout de 20 minutes, au-dessus de lui, je commence à décoller et je l'entends dire "P... mais quel enfoiré...". Je crois à un jeu coquin et je lui demande des précisions. Il parlait de notre Président de la République, en train d'intervenir au JT.

Elodie

Bon je n'ai pas envie de lâcher le mot, mais on connaît toutes le trop fameux appel d'air intime, pendant l'amour. Premier câlin, après une rencontre coup de foudre, le drame se produit. Il ne pouvait pas ne pas avoir entendu, je décide donc de mettre les deux pieds dedans et je lui murmure tendrement "oh t'es dégueulasse". J'attendais un petit sourire, rien de plus. J'ai eu le droit à une argumentation pour me prouver que c'était pas lui, mais moi.

Mieux vaut en rire qu'en pleurer, alors faites-nous partager aussi vos moments de solitude au lit !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0