Contribution de
EmmaTome
Culture  

Les héroïnes de Disney se ressemblent toutes

Disney sexiste ? On pourrait bien le croire en comparant les héroïnes de ses dessins animés.

Les héroïnes de Disney se ressemblent toutes © Disney
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Un petit nez mutin, un visage angélique, de grands yeux émerveillés, voilà une description qui ressemble fort à Elsa de La Reine des neiges. Ou bien à Joie, de Vice-Versa. Ou encore, tiens donc, à Cendrillon, La Belle au bois dormant, Agnès, de Moi Moche et méchant. Les visages des héroïnes animées de Disney et Pixar sont tous les mêmes ! Une blogueuse, Alex, a poussé un coup de gueule sur son Tumblr, pointant du doigt les différences de traitement entre les héros et leurs pendants féminins.

View post on imgur.com

View post on imgur.com

Quand on regarde de près les personnages de Disney - qu'ils soient anciens ou récents - on se rend bien compte que les traits caractéristiques des garçons sont beaucoup plus complexes et variées. La blogueuse s'est amusée à dessiner des croquis des visages et à les comparer entre eux. Qui pourrait trouver ne serait-ce qu'un air de ressemblance entre Auguste Gusteau, le célèbre chef de Ratatouille et Carl Fredricksen, le papy de Là-Haut ? Personne, tant leurs physionomies sont opposées. On ne peut pas en dire autant pour les filles qui non seulement sont des sosies mais en plus, représentent un idéal physique (fine, longs cheveux, grands yeux verts et voix cristalline) caricatural et irréaliste. Les milliards du géant des studios pourrait quand même permettre d'innover et d'intégrer de la diversité (morphologie, couleur de peau, âge...) dans les caractéristiques des personnages féminins, non ?

Un sexisme qui ne date pas d'hier

Mais pourquoi donc les studios Pixar et Disney se contentent-ils de copier-coller les mêmes visages sur tous ses personnages féminins ? Lino DiSalvo, chef d'animation de la Reine des Neiges, avait tenté de justifier ce sexisme dans une interview au site Fan Voice, concernant les héroïnes de La Reine des neiges (Elsa et Anna). "Historiquement parlant, animer un personnage féminin est très, très compliqué, parce qu’elles doivent passer par toutes ces émotions, mais il faut qu’elles restent jolies– et elles sont aussi très sensibles –elles peuvent dévier du modèle très rapidement." Les rôles féminins se devraient donc d'être jolis, parfaits en toute émotion. Et de poursuivre : "Mettre en scène deux héroïnes dans un seul film était très dur, les mettre toutes les deux dans une même scène tout en nous assurant qu’on puisse les distinguer quand elles ont la même expression de visage…" Ce serait donc plus simple de dessiner les garçons sans qu'on n'ait bien compris pourquoi. C'est aussi à travers le visage que se transmettent les émotions et c'est peu dire si les héroïnes ont toujours peu ou prou les mêmes expressions. Les animateurs seraient trop occupés à garder leur héroïne mignonne pour leur faire jouer des colères tout rouge ou des crises de larmes mouillées.

View post on imgur.com

Autre exemple de comparaison des héros/héroïnes du film d'animation Vice-Versa.

View post on imgur.com

Cette uniformisation ne date d'hier. Les héroïnes des Classiques (Ariel, Cendrillon, Blanche-Neige...) se ressemblaient déjà comme deux gouttes d'eau. A part changer la couleur des cheveux ou des yeux, il semblerait que les petits génies de Disney ne soient pas très doués/motivés pour donner vie à des héroïnes à moitié originales. C'est pourtant pas compliqué !

View post on imgur.com

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0