Contribution de
benedicte_flye
Beauté   News Beauté  

Les injections : même pas mal !

Incontournables pour celles qui traquent la ride, les injections ont donné un sérieux coup de vieux au lifting. Détail des procédés actuellement proposés par les praticiens du domaine...

Les injections : même pas mal !
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Episode 1 : Les injections

Incontournables pour celles qui traquent la ride, les injections ont donné un sérieux coup de vieux au lifting. Détail des procédés actuellement proposés par les praticiens du domaine...

 

Mon beau Botox, roi des piqûres

Que celles qui n'ont jamais cédé aux sirènes du Botox lèvent le doigt ! Personne ? Il faut dire que cette substance, que l'on désigne médicalement sous le nom de toxine botulique, est devenue en une petite décennie le produit phare des cabinets et cliniques de médecine esthétique. Son principe : injectée sous l'épiderme sans anesthésie, elle permet de bloquer la contraction des muscles responsables des rides dans des zones telles que le front, la ride du lion et les pattes d'oie du coin de l'œil. Cela n'est pas douloureux : au pire, on ressent quelques petits picotements. A qui ça s'adresse : aux femmes, dès 35 ans, qui désirent gommer leurs rides d'expression. Et aux 40 ans et plus, qui préfèrent éviter le lifting du front.

L'effet du produit, résorbable, se prolonge de quatre à six mois, pour un tarif de 400 et 600 euros l'intervention.

L'acide hyaluronique : on l'a aussi dans la peau !

Mais notre Botox a depuis quelques années un sérieux concurrent : l'acide hyaluronique, sorte de super-hydratant administré sous forme d'injections, qui comble les rides profondes et redéfinit les contours du visage. Il est principalement employé pour les sillons nasogéniens, la ride du lion, les rides du contour de la bouche, la patte d'oie et les pommettes. Biodégradable, son action s'observe de 6 à 12 mois. A qui ça s'adresse : à celles qui, à partir de la trentaine, ont l'impression que leurs traits commencent à "marquer".

Du côté des prix, il faut prévoir 250 à 350 euros l'injection "classique" et environ 500 euros pour la formule qui vise à reconstruire les volumes faciaux.

Le mésolift pour un teint au top

Acide hyaluronique qui a plus d'un tour dans sa seringue ! Il est ainsi également utilisé couplé avec des vitamines, des minéraux et des acides aminés pour constituer ce qu'on appelle le mésolift, un cocktail anti-âge et anti-oxydant qui est injecté, au niveau du derme, par le biais de multiples petites aiguilles. Au final, votre peau est réveillée, éclairée et retendue pour une durée de une à trois mois (selon l'âge de la patiente). Ce qui est particulièrement indiqué pour celles dont la mine est ternie par la cigarette ou abîmée par le soleil... A qui ça s'adresse : les accros à la cigarette pourront compter sur le mésolift, dès 25 ans, pour dégriser leur carnation. Pour les autres, il est idéal à partir de 35 ans si l'on veut freiner l'arrivée des rides.

L'intervention est d'environ 150 euros.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0