Contribution de
Anna-Ka
Mince Alors !   sexo-psycho  

Les soldes ne passeront pas par moi

J’ai beau être parfois une acheteuse compulsive, je fuis la période des soldes comme la peste…

Les soldes ne passeront pas par moi © Alex
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Voici la période des soldes arrivée et avec elle, desévènements d’actualité récents qui ne donnent pas particulièrement envie d’êtreà fond dans les achats et les promotions. Pour ma part, je suis vraiment dansun autre espace-temps ces derniers jours. Peinée, sonnée, choquée… J’ai un peude mal à recouvrer mes esprits, à dire vrai, et également à écrire sur dessujets légers.

Je vous vois déjà me dire le discours servi mille fois : la vie continue, il ne faut pas s’arrêter et au contraire être la même qu'avant, précisément pour montrer qu’on est plus forte. Vous avezsans doute raison. Mais c’est au-delà de mes compétences, je n’y arrive pas. Jen’arrive ni à me distraire comme il y a peu encore, ni à faire comme si de rienn’était. Alors acheter juste pour le fun,ce serait au-delà de mes capacités. Parce que je me connais, je trouverais çatellement futile que je ne pourrais m’empêcher de culpabiliser. Après tout,chacun ressent les évènements à sa manière, avec la sensibilité qui lui estpropre.

Ceci étant, j’avais prévu d’écrire cet article avant. Voussavez, cette période déjà lointaine quand en début janvier, on en était encoreà penser aux bonnes résolutions, à la galette et donc, aux soldes. Et déjà à cemoment là, sans heurt dans ma petite existence tranquille, sans envie deprendre part à de vraies causes et sans peur de causer chiffons, je m’étaisjurée que les soldes ne passeraient pas par moi. Autant vous expliquer pourquoi, n’est-ce pas ?!

- La foule dans les magasins, la file d’attente interminabledevant les cabines pour essayer deux pauvres vêtements, l’idée de me battrepour un bout de tissu sont autant de raisons qui m’ont toujours dépassée. Je mecoltine déjà chaque jour les gens dans le métro, les face-à-face au boulot alorsnon merci, je ne vais pas faire de ma vie une bataille juste pour un top bradé.

- Les soldes, c’est un peu l’attrape-nigauds : tucherches des pièces bien précises que tu ne trouves pas et tu reviens aveccelles que tu ne cherchais pas (et dont tu n’as évidemment pas besoin).Dépenser, consommer, tout ça… Je me plais à croire que lorsque je craque pourun vêtement, encore plus maintenant que mon dressing est bien rempli, il s’agitd’un vrai coup de cœur plutôt que d’une lubie du moment.

- Globalement, j’assimile les soldes à cette période étrangeoù tous les articles qui me plaisent sont :
1) en rupture de stock
2) pas du tout à ma taille
3) avec un accroc dedans
4) pas soldés
Cette remarque est d’ailleurs valable en boutique comme sur le net. Et doncc’est toujours décevant.

- Aujourd’hui, la plupart des enseignes et des sitesinternet, proposent des promotions tout au long de l’année, des -30, -50% surune période donnée (et c’est encore plus vrai lorsqu’on possède pas mal decartes de fidélités). Pourquoi alors aller m’empêtrer deux fois par an dans unbordel sans nom lorsque je peux être au calme le reste du temps tout enprofitant d’opérations intéressantes ?

C’est un fait alors : je ne ferai pas les soldes cetteannée, pour ces 4 raisons citées et pour cause d’actualité, mais vous avez toutà fait le droit de me tailler un costard ;)

Et d'ailleurs les soldes, vous en pensez quoi ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0