Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Les sorties ciné du 19 au 26 décembre

Il y a mille raisons d'aller au cinéma, mais il en existe certaines qui feront préférer un film à un autre. Alors, vous souhaitez aller au cinéma...

Les sorties ciné du 19 au 26 décembre
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Avec votre bébé kangourou : Les animaux amoureux

Si les distractions lui manquent, emmenez-le voir "Les animaux amoureux." Laissez ses parents à la maison, certaines scènes pourraient les exciter et vous mettre mal à l'aise. S'il s'émerveille un peu trop ou se met à pouffer de rire, vous vous êtes peut-être trompé en emmenant votre propre enfant...L'anecdote : un cerf amoureux refuse de manger et peut perdre jusqu'à 30% de son poids tant que sa biche ne le rejoint pas.Les animaux amoureuxDauphins, lions, poissons clowns, oiseaux de toutes sortes, Kangourous, singes, crabes ou insectes, tous les individus s'évertuent à séduire pour s'accoupler et donner la vie. Leurs rites amoureux constituent un miroir où l'homme se reconnaîtra bien souvent...Sortie : 19 décembre

Pour faire marcher le bouche à oreille : La visite de la fanfare

" Le coup de cœur de Cannes ! ", peut-on lire sur l'affiche.

La visite de la fanfare y ressemble trait pour trait, oh oui. Comme en son temps " The full monty " ou plus récemment " Little miss sunshine ", La visite de la fanfare touche par sa simplicité. Un héros rigide, un décor austère, mais chaque scène est touchée par une goutte d'humanité qui semble faire tache d'huile pour emplir l'écran. Allez-y et parlez-en autour de vous.La phrase :" Quand j'étais enfant, je regardais souvent des films égyptiens en famille. C'était assez étrange pour un pays qui passait la moitié de son temps en guerre contre l'Egypte. " - Eran Kolirin (réalisateur)La visite de la fanfareUn jour, il n'y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël pour jouer lors de la cérémonie d'inauguration d'un centre culturel arabe. Seulement à cause de la bureaucratie, d'un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l'aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde.Sortie : 19 décembre

Pour un trip sans acide : Journal d'une jeune Nord-Coréenne

Journal d'une jeune Nord-Coréenne est le film le plus exotique de l'année. Un mélodrame de propagande de la République Démocratique Populaire de Corée qui vous changera des effets spéciaux américains. Totalement suranné mas très vivant, abondamment aspergé par les larmes de l'héroïne, un film hyper rare et donc hyper in. L'anecdote :Kim Jong-il, le président de la Corée du Nord, a lui-même travaillé sur le scénario du film.Journal d'une jeune Nord-CoréenneSu-reyon, une étudiante, fait face à un père scientifique absorbé par ses recherches, et à une mère entièrement dévouée à son mari. Après avoir juré de ne pas répéter les " erreurs " de ses parents, Su-reyon finira par se montrer compréhensive vis-à-vis d'eux et choisira elle aussi de consacrer sa vie à la recherche.Sortie : 26 décembre

Pour Ben Affleck : Gone baby gone

Vous le trouvez génial mais vous ne le supportez pas comme acteur ?

Vous avez peut-être raison. Vous ne verrez que son frère Casey dans Gone baby gone (tout en retenue, le frangin). Mais Ben a de la trempe et il le prouve avec ce polar de tradition, un vrai film de "private eye". Des personnages torturés par le bien et le mal, chacun dans sa vérité pour construire l'immense mensonge.

Profond, noir et urbain.

La phrase :" Jouer là où vous avez grandi, au milieu des habitants de votre quartier, a un énorme avantage. Je connaissais l'accent, les attitudes, et les expressions de la région - des détails importants très durs à assimiler quand on n'est pas du coin. " (Casey Affleck, l'acteur principal).Gone baby goneLe couple de détectives privés Patrick Kenzie et Angie Gennaro enquêtent sur la disparition d'Amanda, une fillette de 4 ans de leur quartier de Boston. Pauvreté, toxicomanie, flics " borderline ", ils découvrent l'envers du décor mais poursuivent leur quête de vérité malgré les mensonges. Jusqu'à faire face à un véritable cas de conscience.Sortie : 26 décembre

Hélène I. Parmentier

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0