Contribution de
chloe_cast
Geekette   Culture  

Ma banque en ligne... Les 7 questions à se poser

Vous en avez marre d'aller à la banque pour retirer un simple RIB ? Faites-le sur Internet ! Aujourd'hui, il est possible d'effectuer plein d'opérations à distance, gratuitement... Mais avant de vous lancer, posez-vous les questions qui vous assureront une bonne gestion on-line de vos comptes !

Ma banque en ligne... Les 7 questions à se poser
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Plus d'infos :

Cocorico ! Grâce au minitel, les banques françaises ont été parmi les premières à explorer les possibilités de l'e-banking, c'est-à-dire les services bancaires assurés par voie électronique. A côté des sociétés historiques qui ont développé leurs sites web, se sont ainsi créées des banques 100% on-line, comme Monabanq ou Boursorama. Les opérations restent les mêmes mais sans possibilité de face-à-face avec un conseiller !

1) La gestion on-line de mes comptes est-elle sécurisée ?

Pas de crainte à avoir car tous les sites de banque en ligne sont des sites sécurisés. Personne d'autre que vous n'aura accès à vos comptes. En cas de doute, rassurez-vous en vérifiant bien qu'un petit cadenas fermé s'affiche en bas à gauche de votre écran et que l'adresse de la page commence par " https " et non par " http ".

Ouf ! Vous êtes bien dans un espace sécurisé !

2) Quelles opérations puis-je faire en ligne ?

Certaines opérations sont aujourd'hui courantes sur Internet, proposées par toutes les banques et bien pratiques pour éviter de se déplacer jusqu'à son agence.En quelques clics, vous pouvez avoir sous les yeux tous vos comptes, le résumé de vos dernières opérations, ou encore votre portefeuille de titres. Vous pouvez aussi commander des documents à distance (chéquier, devises,...) et en télécharger d'autres (RIB). Plus récemment, certaines banques permettent de souscrire des produits sur Internet, sans avoir à imprimer, remplir et renvoyer de formulaire. C'est l'ère du " zéro papier " !

3) Quelles opérations faut-il éviter de faire en ligne ?

Inutile de s'emballer : la "banque en ligne" ne convient pas à toutes les situations. Plus l'opération est complexe, plus le rôle de l'agence est grand et le contact direct avec votre conseiller est essentiel. C'est le cas pour le financement d'un projet immobilier, l'obtention d'un crédit ou encore la demande d'un conseil pour un placement.

4) Suis-je bien informée par ma banque ?

Pour répondre à cette question, évaluez la qualité de l'information que vous recevez de votre banque sur ses services bancaires. En clair, faites l'inventaire des outils de compréhension mis à votre disposition sur le site : newsletter, descriptifs produits, visite guidée du site, simulation, diagnostic de votre situation... Certaines banques publient également des dossiers thématiques afin d'expliquer le B-A.BA de la finance aux moins matheuses d'entre nous !

5) Est-il possible de communiquer avec ma banque par mail ?

La communication on-line est LE point noir des sites bancaires. La plupart des clients ne demandent qu'à recevoir des e-mails de leur banquier... pourvu qu'ils soient utiles ! Essayez donc de créer une relation suivie entre votre conseiller et vous. Mis à part les très agréables messages que je reçois quand j'arrive au plafond de mon découvert autorisé, les e-mails dans lesquels je demande de l'aide restent souvent sans réponse...

6) Un recours à un centre d'appel est-il possible ?

Selon la réponse que vous apportez à la question précédente, le recours à un centre d'appel peut s'avérer essentiel. Les banques mettent à disposition de leurs clients un numéro spécial permettant d'obtenir le solde de leurs comptes et d'effectuer des opérations par téléphone. Pratique !Il est aussi possible de dialoguer avec un télé-conseiller. A condition de bien vouloir confier ses finances à un inconnu dont on ne connaît même pas le visage !

7) Quel est le coût des services en ligne ?

Dans la plupart des cas, les opérations courantes sont gratuites sur Internet : virements entre vos comptes, commande de chéquier, historique de vos dépenses... Et si les procédures plus rares, comme une opposition sur chèque ou un ordre de bourse, sont payantes, on remarque que leur coût est moins élevé en ligne qu'au guichet !

On aurait tort de s'en priver...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0